Partager

Le Conseil des ministres s’est réuni en session ordinaire, hier dans la salle de conférence de la Primature sous la présidence du Premier ministre, chef du gouvernement Cheick Mohamed Abdoulaye Souad dit Modibo Diarra.

Après examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil a adopté un projet de texte, entendu des communications et procédé à des nominations.

Au chapitre des mesures Réglementaires

Sur le rapport du ministre de l’Economie, des Finances et du Budget, le Conseil des ministres a adopté un projet de décret portant approbation du marché relatif au transport des pèlerins maliens et de leurs bagages aux Lieux Saints de l’Islam au titre du Hadj 2012 – 2013.

Depuis plusieurs décennies, le gouvernement organise le pèlerinage aux Lieux Saints de l’Islam. Cette activité consiste pour l’Etat à assurer le transport aller et retour, la restauration, l’accès aux soins de santé et l’hébergement des pèlerins inscrits au niveau du ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de l’Aménagement du Territoire. Le marché, objet du présent projet de décret, conclu dans ce cadre, concerne le transport par voie aérienne d’environ 1 243 pèlerins dits de la filière gouvernementale et de leurs bagages aux Lieux Saints de l’Islam. Il est attribué, après appel d’offres, au Groupement Al MADINAVOYAGE/NASAIR pour un montant de 1 milliard 429 millions de Fcfa et un délai d’exécution de six jours, réparti comme suit :

– aller : du 27 au 29 septembre 2012

– retour : du 31 octobre au 2 novembre 2012.

Le financement est assuré par le Fonds spécial du pèlerinage, campagne 2012.

Au titre des mesures individuelles :

Au titre du ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche:

– Conseillers techniques :

Abdourahamane Oumarou Touré, ingénieur de l’agriculture et du génie rural ;

Héry Coulibaly, vétérinaire et ingénieur de l’élevage ;

Amadou Samaké, chercheur.

– Chargés de mission :

Mme Sissoko Dioundioun Diallo, professeur,

Mme Guindo Fada Gouro Diall, gestionnaire.

Directeur des ressources humaines du secteur du développement rural :

Mme Samaké Mouna Touré, maître assistant de recherche.

Au titre du ministère de l’Artisanat, de la Culture et du Tourisme :

– Conseillers techniques :

Mamadou Bani Diallo, directeur de recherche,

Boubacar Nafougou, administrateur du tourisme.

Au chapitre des Communications:

Au titre de la Primature

Le Conseil des ministres a été informé de l’existence de certaines pratiques frauduleuses en cours. Il rappelle que les auteurs de ces pratiques s’exposent à des sanctions. En conséquence, il demande à tous les usagers d’exiger des reçus en contrepartie de paiements effectués au titre de taxes ou de contraventions.

Au titre du ministère de l’Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche :

Le Conseil des ministres a été informé de l’état d’évolution de la campagne agricole 2012- 2013 au 6 août 2012. La physionomie de la campagne agricole 2012 -2013 est marquée par l’installation généralisée des pluies et leur régularité, le niveau élevé de la mise en place des intrants agricoles, le taux satisfaisant en emblavure avec toutefois une menace acridienne signalée dans les régions du Nord.

Ainsi :

– le cumul pluviométrique est d’une manière générale supérieur à celui de 2011 à la même date et les hauteurs d’eau sont supérieures à celles d’une année moyenne sur tous les cours d’eau à l’exception du Bafing à Daka-Saïdou et du Niger en amont de Koulikoro ;

– la politique de subvention des intrants agricoles a permis la mise en place de 213 235 tonnes d’engrais et de 150 tonnes de semences de maïs hybride ;

– l’emblavure pour les systèmes de culture de riz est supérieure à 61 % contre 38 % en 2011 et pour les céréales sèches, ce niveau a atteint 94 %. Le niveau d’emblavure du coton est de 547 802 hectares soit un taux de réalisation de 100,52 % ;

– le front acridien est marqué par la présence de criquets pèlerins dans les oueds de Iblouladj, Tikardjatene et Inabag et un dispositif de surveillance a été mis en place par le Comité national de lutte contre les criquets pèlerins. Au vu du rythme actuel des pluies et de la crue, les objectifs de production pourraient être atteints.

Jeudi 9 août 2012, par La Rédaction

Essor