Partager

Le Conseil des ministres s’est réuni en session ordinaire, hier dans la salle de délibération à Koulouba sous la présidence du président de la République par intérim, Dioncounda Traoré.

A l’ouverture des travaux, le président de la République par intérim a félicité les ministres pour la confiance placée en eux et les a remerciés pour avoir accepté une lourde responsabilité en cette période où notre pays vit une crise sans précédent. Il leur a demandé de constituer une équipe loyale et soudée autour du Premier ministre Cheick Mohamed Abdoulaye Souad dit Modibo Diarra. Il a rappelé les deux missions du gouvernement de transition qui doivent mobiliser toutes les énergies à savoir la reconquête de l’intégrité territoriale et l’organisation d’élections libres, justes, transparentes et démocratiques.

Il a invité les membres du gouvernement à se mettre au travail car le temps est compté et les a assurés de son soutien. Enfin, le président de la République par intérim a souhaité plein succès et bonne chance au nouveau gouvernement. Après examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil a entendu des communications.

Au titre de la présidence de al République (Commissariat à la sécurité alimentaire) :

Le Conseil des ministres a entendu une communication relative à la situation alimentaire et à l’évolution des prix des produits agricoles : La situation alimentaire et nutritionnelle reste difficile dans le Nord du pays (Kidal, Gao, Tombouctou, Nord-est de Mopti). Toutefois une légère amélioration est constatée en raison de l’élargissement de la couverture des appuis alimentaires, de l’ouverture timide des marchés et de la reprise de la production laitière. Une certaine amélioration est également constatée dans la bande sahélienne ( Kayes, Koulikoro, Ségou et dans le delta central) grâce aux efforts de l’Etat et des partenaires pour l’atténuation des difficultés alimentaires.

Les prix ont connu quelques fluctuations malgré une prédominance de la stabilité par rapport à la même période de l’année dernière. Seuls les riz exonérés affichent des prix plus bas. En perspective, la soudure sera relativement moins éprouvante, avec les nombreuses interventions alimentaires et non alimentaires en faveur des ménages les plus vulnérables.

Au titre du ministère de la Santé :

Le Conseil des Ministres a été informé de la situation épidémiologique et des actions de riposte aux maladies à déclaration obligatoire. La situation épidémiologique de la 33ème semaine a été marquée par une persistance de l’épidémie de choléra dans le cercle d’Ansongo, Région de Gao. La riposte se poursuit dans les localités touchées.

Vendredi 24 août 2012, par La Rédaction

Essor