Partager

A la suite des événements survenus à Gao le 12 juillet 2016, consécutivement à la marche organisée sous l’égide des Mouvements de Résistance Civile, de la Société Civile de Gao et le Collectif International de la Diaspora des Régions Nord du Mali,
Le Gouvernement de la République du Mali a dépêché une délégation de Haut niveau, composée de :
Monsieur Abdoulaye Idrissa MAIGA, Ministre de l’Administration Territoriale, chef de délégation ;
Général Salif TRAORE, Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile ;
Maitre Mamadou Ismaila KONATE, Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux ;
Monsieur Sambel Bana DIALLO, Ministre de l’Aménagement du Territoire et de la Population, Accompagnée de Députés à l’Assembleé Nationale du Mali :
Honorable Bajan Ag Hamatou ;
Honorable Ibrahim Ahmadou DiCK0 ; sl
Honorable Issa TOGO ;
Honorable Madame Aichata CISSE dite Chato ;
Honorable Moharned Ould Matali ;
Honorable Alkaidi TOURE,
Et Docteur Mariam MAIGA, Madame Aminata TOURE et Monsieur Amadou Billy SOUSSOKO, Directeur Général de l’Administration Territoriale,
La Délégation gouvernementale est arrivée ce jour 13/07/2016 à l’aéroport de Gao et a été reçue par Monsieur le Gouverneur de la Région ainsi que ses collaborateurs et les directeurs de service de la région.
Après avoir passé en revue le détachement présent sur la piste, la délégation gouvernementale s’est dirigée au Gouvernorat de Gao pour une première prise de contacts et échanges.
A quinze heures trente minutes, la délégation a rencontré les représentants des mouvements de résistance civile, de la société civile de Gao et le collectif international de la diaspora des régions nord du mali dans la salle de réunion de l’Assemblée régionale de Gao.
Monsieur le Ministre Abdoulaye Idrissa MAIGA a souhaité la bienvenue à tous et a rappelé le sens et l’objet de la visite de la délégation gouvernementale. Il a rappelé les termes du précédent communiqué du gouvernement diffusé sur les antennes de la télévision nationale relativement aux événements de Gao. Pour la mémoire des personnes décédées, il a prié l’assistance de bien vouloir observer une minute de silence. Il a souhaité prompt rétablissement aux malades et blessés et a exprimé le souhait d’effectuer une visite à l’hôpital, en compagnie de la délégation de jeunes, ce qui a été accepté.
Invitée à prendre la parole, la délégation de jeunes à fait la genèse de la crise récente à Gao et a dit son étonnement face au mutisme des autorités nationales, malgré les multiples cris de désarroi exprimés et restés sans suites.
La délégation de la jeunesse a ensuite procédé à une longue lecture des points de revendication exprimés sous forme de doléances. Entre autres points, elle a sollicité la prise de mesures immédiates, nécessaires au retour au calme et à la sérénité dans la ville et la région.

A l’instar de la délégation gouvernementale, celle des jeunes a, à son tour, regretté les morts et les blessés.
Face à une telle situation, la délégation des jeunes en appelle :
au retrait des forces de défense et de sécurité des artères de la ville ainsi que la levée des barrages dans la ville ;
à l’ouverture d’enquêtes en vue de circonscrire les causes des morts et des blessures ;
la prise en compte des jeunes (Jeunes résistants) dans le processus de DDR/RSS ;
la création de cadres propices à la formation professionnelle et à l’apprentissage des jeunes désœuvrés et en chômage à Gao ;
la prise en compte des aspirations de la jeunesse de Gao dans le processus d’installation des autorités intérimaires dans la région de Gao ;
la mise en œuvre des actions de développement dans la région.
La délégation gouvernementale a dit prendre acte des déclarations et des doléances exprimées par la jeunesse de Gao. Elle a donné les apaisements nécessaires pour la poursuite du dialogue en vue de proposer les meilleures solutions aux doléances de la jeunesse. Elle s’est engagée à transmettre à Monsieur le Président de la République le texte des doléances ainsi que les déclarations. Elle rassure qu’elle sera le porte-voix de la délégation de la jeunesse auprès du gouvernement et de Monsieur le Président de la République.
Sur ces bases, la délégation du Gouvernement de la République du Mali a, par la voix de Monsieur le Ministre de la justice et des Droiis de l’Homme, Garde des Sceaux, affirmé que des instructions claires et précises ont été données à Monsieur le Procureur de la République de Gao pour porter un dossier en vue de l’ouverture d’une information judiciaire.
La délégation du Gouvernement de la République du Mali donne l’assurance qu’elle observera la plus grande transparence dans le traitement et la gestion de cette affaire.
La délégation gouvernementale ainsi que celle de la jeunesse de Gao se sont réjouies de l’atmosphère franche, directe et cordiale tout le long des échanges. Les deux parties se sont engagées à mettre tout en œuvre pour le retour de la paix, de la quiétude et la sérénité dans la ville et dans la région de Gao.
Les deux parties ont adressé leurs vifs remerciements aux autorités traditionnelles, aux notables de la ville ainsi qu’aux autorités politiques et administratives de la ville et de la région de Gao pour leur présence et les efforts immenses déployés pour le retour au calme déjà perceptible.
Les deux parties ont décidé de se revoir très bientôt pour donner une suite diligente aux doléances exprimées par la jeunesse de Gao.

P/La délégation gouvernementale
Monsieur le Ministre Abdoulaye Idrissa MAIGA, Ministre de l’Administration Territoriale,
PI les Mouvements de Résistance
Civile, de
la Société Civile de Gao et le Collectif
International de la Diaspora des
régions Nord du Mali

Moussa B. YORO
En présence de Madame COULIBALY Ramata MAIGA

15 Juillet 2016