Partager

Elle favorise la fluidité de l’activité du gouvernement et permet d’établir une interrelation entre les départements ministériels et les autres institutions de la République.

Le Premier ministre, Mme Cissé Mariam Kaïdama Sidibé, a présidé hier à Sélingué, la cérémonie d’ouverture d’un atelier destiné aux conseillers et chargés de communication des départements ministériels. La cérémonie a regroupé autour du chef du gouvernement, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Sidiki N’Fa Konaté, et son homologue de l’Agriculture, Agatam Ag Alhassane. Le préfet de Yanfolila, Mahmoudou Mahamane Touré, le maire de Sélingué, Maguette N’Diaye, des responsables des départements ministériels ont également assisté à cette ouverture officielle.

La session s’emploie à outiller les responsables des cellules de communication des départements ministériels pour permettre une meilleure visibilité des actions du gouvernement dans la perspective des échéances électorales d’avril prochain. Durant cinq jours, les participants vont plancher sur le plan et la politique de communication du gouvernement. Les débats porteront aussi sur les plans de communication spécifiques des départements ministériels et la Politique nationale de communication pour le développement (PNCD).

L’atelier s’inscrit dans une nouvelle stratégie de communication gouvernementale concertée qui va s’établir entre les départements ministériels d’une part et entre ceux-ci et les cellules de communication de la présidence de la République et de la primature, d’autre part. Cela est d’autant plus important que la coordination et la hiérarchisation de l’information constituent l’autre composante de la crédibilité de l’action gouvernementale aussi bien auprès de l’opinion nationale qu’internationale. Cette rencontre, première du genre, témoigne de l’intérêt des plus hautes autorités en matière de gouvernance et de consolidation de la démocratie, a indiqué Sidiki N’Fa Konaté.

Le ministre de la Communication a souligné l’importance d’une session qui assurera une meilleure visibilité des actions gouvernementales au moment où notre pays s’apprête à organiser les consultations électorales générales. L’atelier va favoriser une fluidité de l’activité gouvernementale mais aussi et surtout établir une interrelation entre les départements ministériels et les autres institutions de la République, a expliqué Sidiki N’Fa Konaté. « Cela est notre rôle. Et cet atelier est pour nous une tribune idéale, un espace d’échange qui permettra d’atteindre cet objectif », a ajouté le ministre avant d’inviter les participants à des débats sans complaisance afin d’aboutir à une meilleure stratégie de communication gouvernementale.

Ces assurances ont été bien accueillies par le Premier ministre, Mme Cissé Mariam Kaïdama Sidibé, qui a rappelé le rôle combien primordial de la communication pour l’équilibre social dans notre pays. La situation qui prévaut actuellement dans le pays suite aux événements survenus au nord nous montre combien il est important de rendre publique l’action gouvernementale, a indiqué le chef du gouvernement. « Aidez nous à informer l’opinion nationale et internationale sur ce qui se passe au nord du pays. Cette situation, nous ne l’avons pas voulue, mais elle est arrivée.

Il vous revient vous les hommes de média et responsables de la communication gouvernementale de sensibiliser nos compatriotes pour que se rétablissent la paix et la cohésion sociale », a soutenu le Premier ministre. Mme Cissé Mariam Kaïdama Sidibé a rappelé l’engagement des autorités dans le processus de consolidation de la démocratie et de la cohésion sociale. Cette dynamique s’inscrit dans une volonté affichée de communiquer à travers un renforcement des capacités des organes d’Etat.

La pose de la première pierre d’un nouveaux bâtiment et l’acquisition d’un important lot de matériels pour la Radiodiffusion télévision du Mali (ORTM), le lancement de la deuxième chaine de télévision, la TM2, l’érection du CESPA en Agence nationale de communication pour le développement (ANCD), la création d’un organe unique de régulation de l’audiovisuel, la relecture des lois sur la presse et la publicité qui consacrent l’abandon des peines privatives de liberté, l’adoption par le gouvernement de la loi sur les services privés de communication audiovisuelle, l’aide à la presse procèdent de cette volonté du gouvernement d’appuyer les communicateurs pour porter loin le message gouvernemental, a noté le chef du gouvernement.

Mme Cissé Mariam Kaïdama Sidibé a remercié le département de la Communication pour cette initiative, avant de l’exhorter à poursuivre dans cette voie pour insuffler un nouveau tonus aux relations de l’exécutif avec les médias et les communicateurs. L’initiative mérite d’être reconduite et reproduite car, dira le chef du gouvernement, elle constitue un cadre d’échanges et de collaboration privilégié. Le Premier ministre a mis à profit ce bref séjour pour visiter les locaux de l’Office de développement rural de Sélingué (ODRS) et quelques périmètres et jardins maraîchers des groupements des femmes de la localité.

Vendredi 3 février 2012, par Lassine Diarra

Essor