Partager


Aujourd’hui avoir la foi, nous permet sans nul doute de surmonter beaucoup de difficultés dans la vie. Avec la cherté de la vie, la crise au Nord et d’autres problèmes socio-économiques qui sécouent notre pays, les uns et les autres, selon leur domaine d’intervention, ont décidé de s’impliquer en vue de la recherche de solutions.

C’est dans cette optique que la Ligue des Imams du Mali (LIMAMA) à travers le bureau des jeunes de la Commune VI du District de Bamako a organisé une lecture du Saint Coran suivie de pêches à travers les dix quartiers de la Commune VI du District.

Ainsi, il y a de cela plus de deux mois, les jeunes du bureau de la Ligue des Imam du Mali de la Commune VI ont sillonné toute la commune et lisant et en prêchant pour que la paix et la stabilité puissent régner dans notre pays et dans le monde, car selon eux, rien ne peut se faire sans la paix et la stabilité.

La délégation s’est retrouvée le samedi dernier 9 août à la devanture de la mairie de la Commune VI à Sogoniko, El Hadji Souleymane Dagnon.

Pourquoi devant la mairie?

Pourquoi organiser cette cérémonie religieuse devant la mairie ? Cette question a été répondue par le prêcheur M. Solomane Dembélé. En effet, la première partie de cette cérémonie qui a réuni plus d’un milier de participants concernait la lecture du Saint Coran par les disciples (une vingtaine de personnes) qui a duré une vingtaine de minutes environ. Après, la parole fut donné au prêcheur Solomane Dembélé pour le prêche au nom des jeunes de la LIMAMA.

Dans son intervention, M. Solomane Dembélé nous a dit : “Je suis heureux aujourd’hui de prendre la parole ici. En nous voyant ici aujourd’hui, beaucoup de gens vont se demander pourquoi. C’est normal. Mais il est nécessaire de préciser un fait que beaucoup de gens ne connaissent pas.

Nous et Souleymane Dagnon, nous nous sommes connus à la mosquée bien avant qu’il ne devienne maire de la Commune VI. Souleymane Dagnon a été le vice-président de la jeunesse de la LIMAMA de la Commune VI avant qu’il ne soit maire. Alors, si nous sommes chez lui aujourd’hui, je trouve que nous sommes chez un musulman, un frère et un habitant de la Commune VI”.


Des diplômes de reconnaissance

Après cette explication de Solomane Dembélé, le pêche s’est poursuivi. Après Solomane Dembélé, ce fut le tour du grand imam de Banankabougou, Demba Barry qui commença son intervention. A 16 heures qu’une pause a été observée pour permettre aux uns et aux autres de prier.

Ensuite, ils ont poursuivi le prêche jusqu’à 17h 30 quand des diplômes de reconnaissance ont été attribués aux personnes qui, à travers leurs actes quotidiens, ont participé à la promotion de l’islam dans la commune et à travers le pays.


La réaction de souleymane Dagnon

Quant au vice-président de la jeunesse de LIMAMA de la Commune VI, El Hadji Souleymane Dagnon aussi maire de la Commune VI du District, il a dit : “Je suis aujourd’hui un homme comblé, car voyant tout ce monde réuni pour la cause de l’islam et de notre pays, je ne peux qu’être fier et heureux de cette opportunité.

En me faisant l’honneur d’abriter la cérémonie, vraiment les mots me manquent pour exprimer toute ma gratitude. Je réaffirme toute ma disponibilité et mon engagement en ce qui concerne la promotion de la religion et tout ce qui entre dans la préservation de la paix et la stabilité dans notre pays”, a-t-il dit.

La cérémonie qui a regroupé plusieurs délégations de certaines communes du District, s’est achevée par un Fathia commun des milliers de participants.

Moussa KONDO (Stagiaire)

11 Aout 2008