Partager

Pour l’excercice 2007, les autorités compétentes de la mairie de la commune VI prévoient en recettes et en dépenses un budget estimé à plus de 1.400.000.000F CFA. Il faut inclure à ce chiffre non seulement les recettes de la commune VI mais aussi l’apport de ses partenaires financiers et de l’ANICT.

<>

Dans son adresse de bienvenue aux conseillers, le maire Souleymane Dagnon a attiré l’attention de ses collègues sur l’importance de la rencontre, puisqu’il s’agit de dresser la photographie de tous les besoins de la commune en recettes et en dépenses pour l’année 2007. ”Le budget est le reflet de la vitalité de la collectivité. Il est le ciment de toutes les actions de développement durable. Faisons preuve d’engagement pour la cause de la commune VI par une présence sans relâche et une implication féconde aux débats de cette session”, a affirmé M. Dagnon.

Il a, en outre, demandé aux conseillers beaucoup de sacrifices dans la gestion quotidienne des affaires de la cité qui laisse peu de place au découragement.

Redoublons d’efforts pour un meilleur devenir de nos populations qui attendent beaucoup de nous comme nous aussi, nous attendons beaucoup d’elles”, a-t-il ajouté.

LE SENS DONNE AU BUDGET COMMUNAL

Le budget communal est une prévision de l’ensemble des dépenses et recettes de la commune pour une période d’un an. Son exécution est relative à la comptabilité. Les textes de la décentralisation expliquent clairement la portée et les contours de la nomenclature budgétaire des collectivités. Le budget communal, c’est aussi l’outil de travail du maire et du bureau qu’il dirige.

A ce titre, il renferme tous les avoirs et toutes les dépenses de la commune. Il y a ce qu’on appelle budget de fonctionnement qui se scinde en dépenses et en recettes de fonctionnement, différent du budget d’investissement, lui aussi scindé en recettes et en dépenses de fonctionnement.

Cette session budgétaire qui devra durer 15 jours permettra aux 45 conseillers de la commune VI de doter l’exécutif communal d’un budget estimé à plus d’un milliard 400 millions de francs CFA.

L’IMPLICATION DES POPULATIONS DANS L’ELABORATION ET L’ EXECUTION DU BUDGET

Au finish, il sera du ressort du bureau communal dirigé par M. Souleymane Dagnon de travailler à la mobilisation des ressources nécessaires à l’exécution de ce budget, toute chose qui devra être facilitée pour cet exercice budgétaire de 2007, dans la mesure où le bureau communal, sous l’impulsion du maire Souleymane Dagnon, a adopté une demarche novatrice qualifiée à juste titre d' »inédite » par ceux là même pour qui, les autorités communales travaillent d’arrache pied.

Il s’agit de l’explication du contenu du budget de long en large aux populations de la commune VI à travers les représentants de la société civile, les chefs de quartiers, les femmes et les jeunes. Ces derniers n’ont pas manqué de faire cas de leur satisfaction face à cette initiative du bureau communal qui, à leurs yeux, rélève de la transparence dans la gestion des affaires communales.

Rappelons enfin qu’en 27 ans d’existence, selon certains témoignages, c’est la première fois qu’une équipe communale entretient les populations au sujet d’un instrument d’une importance capitale qu’est le budget communal. Et cela, à la veille même de l’ouverture de la session budgétaire.

La finalité recherchée étant l’implication de celles-ci à la mobilisation des ressources communales.

Daba Balla KEITA

07 novembre 2006.