Partager

La banque de céréales de la Commune rurale de Pélengana s’est éteinte à petit feu entre 2009 et 2013 par la mauvaise gestion du maire Diabaté Mamou Bamba, et ses complices conseillers de la mairie et autres.

En lieu et place des nécessiteux, c’est la maire de la Commune rurale de Pélengana, Diabaté Mamou Bamba, et ses complices Amady Kaou Daou, l’un des conseillers à la mairie et Hamady Diallo, le fils du chef de village de Wèrèba, un des villages de la Commune qui se sont partagés le contenu de la banque de céréales de la localité. A son élection à la mairie de Pélengana en 2009, Diabaté Mamou Bamba avait hérité d’une banque de céréales qui contenait 100 sacs de riz thaïlandais de 50 kg et 200 sacs de 100 kg de mil.
Dès la première année de son mandat, les populations de la Commune se sont interrogées sur le sort de leur banque de céréales. Contrairement à son prédécesseur et son équipe, qui, à chaque période de soudure, mettaient à la disposition de la population le contenu de la banque afin de soulager leurs souffrances, Mme le maire et ses complices conseillers n’ont trouvé mieux que de prendre la part des pauvres.
Pour réussir son coup bas, l’élue du Miria avait commencé par changer les anciens fournisseurs de la banque de céréales qui avaient toujours honoré leur contrat avec la mairie. Ils ont été remplacés par Amady Kaou Daou, Mme Kané Oumou Sangaré, tous conseillers à la mairie, Hamady Diallo, fils du chef de village de Wèrèba, et un certain Alou Kéita, un illustre inconnu.
De ces 4 nouveaux fournisseurs, seuls Mme Kané Oumou Sangaré, qui devait fournir 50 sacs de 100 kg de mil et Alou Kéita 36 sacs de 100 kg du même produit ont intégralement satisfait les commandes. Amady Kaou Daou et Hamady Diallo n’ont fourni respectivement que 20 sacs de 100 kg sur 50 et 30 sacs de 100 kg sur 50 pour la campagne 2010-2011.

A l’issue de la campagne 2011-2012, les deux complices de la maire nécessiteuse, Diabaté Mamou Bamba, n’ont rien fourni de ce qu’ils devaient à la banque de céréales. Ce qui a conduit la banque à sa fin en 2013 avec seulement 14 sacs de 100 kg de mil contre 200 sacs en 2009.
Selon le récapitulatif de la situation de la banque de céréales de la Commune en 2013, « la somme de 1,304 million de F CFA est en souffrance de reconstitution du stock de riz au bénéfice de la population de la Commune depuis 2009 au compte de Mme le maire, Diabaté Mamou Bamba ».
En seulement 3 ans à la mairie, Mme Diabaté Mamou Bamba et ses complices ont mis à terre la banque de céréales. Aujourd’hui le souhait de la population est que la banque de céréales soit fonctionnelle à nouveau, car elle n’existe plus que de nom.

Youssouf Coulibaly

L’Indicateur du Renouveau du 21 Juin 2016