Partager

C’est ainsi que les morgues se multiplient dans nos structures de santé. Ainsi, la maternité Renée Cissé d’Hamdallaye en sera bientôt dotée. Une initiative des responsables de 12 mosquées de la Commune IV du district de Bamako, singulière d’Hamdallaye.

La première pierre de l’édifice mortuaire a été posée le dimanche dernier en présence des autorités politiques et municipales, des leaders religieux de la municipalité et d’une foule nombreuse de fidèles.

Le projet est très ambitieux. Le bâtiment va comporter deux blocs. L’un sera destiné aux femmes et l’autre aux hommes conformément aux préceptes islamiques. Chacun des blocs comportera au moins 15 places et sera doté de salles de bains mortuaires.

Il sera aussi construit un hangar pour les prières et un garage pour les corbillards. Le coût total de la réalisation est évalué à près de 30 millions de F CFA.

Le financement doit être essentiellement assuré par la contribution des fidèles et d’autres bonnes volontés. C’est ainsi que, depuis quelques semaines, les imams profitent de la prière du vendredi pour sensibiliser les musulmans à contribuer à la réalisation de cette morgue.

Il n’est un secret pour personne que l’aumône et la charité sont fortement recommandées par le Saint Coran et par le Prophète Mohamed (PSL) parce qu’ils raffermissent la foie et servent à affranchir de nos péchés le jour du jugement dernier.

Les initiateurs comptent donc sur la contribution de toute la Uma et sur les bonnes volontés pour la construction de l’édifice qui va faciliter la tâche à la population de la commune IV contrainte d’amener le corps dans les morgues de Gabriel Touré ou de Point G faute de place au niveau de celle du Centre de santé de référence.

Fisabililayii ! Et comme on le dit, «5 franc, c’est pas peu et 5 000 F n’est jamais de trop». Donc à chacun selon ses moyens et Allah récompensera tout le monde de ses bienfaits.

Moussa Bolly

23 août 2005