Partager

«Tout se passe comme nous l’avions prévu, même si certains bureaux de vote ont été ouverts avec quelques minutes de retard, jusqu’à cette heure ci (11 heures), les citoyens sont en train de voter sans difficulté et dans la plus grande quiétude» . C’est en ces termes que le maire de la commune III, Abdel Kader Sidibé nous a livré ses premières impressions après avoir fait le tour des centres de vote.

En effet, ces mêmes termes ont été repris par Kandé Dramé, chef du centre de vote Aoua Kéïta, l’unique lieu de vote pour les populations du quartier de Ouolofobougou» . A 8 neures ou nous avons ouvert les bureaux de vote, les matériels techniques, les délégués des candi­dats étaient présents. Nous n’avons eu aucun problème. Sauf que l’affluence n’est pas à hauteur de souhait.

Même son de cloche chez Mamadou Oiop, coor­dinateur du centre de vote de Dravéla. Dans ce cen­tre de Dravéla, des élec­teurs ont voté au bureau 155 sans que des cachets soient apposés sur leurs cartes d’électeurs toutes choses qui permettent à une personne de voter à plusieurs reprises dans une même élection avec une même carte d’électeur. Approché par nos soins, Mamadou Diop, le coordi­nateur de ce centre a sou­ligné qu’il «a pris les dis­positions nécessaires pour que la situation se normalise au plus vite» . Le vote sans cachet sur les cartes d’électeurs a été égale­ment constaté notamment dans le centre de vote de l’école Mamadou Konaté.

La particularité de la commune III était, sans nul doute, que le chef de l’Etat sortant, le général Amadou Toumani Touré, candidat à sa propre succession, a voté dans cette commune, plus précisément à l’ex base aérienne.

30 avril.