Partager

Cinquante-deux chefs de famille et des imams de Missira, de l’Hippodrome ont adressé mardi au maire de la Commune II une pétition qui s’oppose à toute décision de réouverture du bar « Faso ».

En prenant la mesure de salubrité publique de fermeture de bars à Bamako, la commissaire divisionnaire Ami Kane ôte une épine des pieds de nombreuses familles voisines de bars, restaurants et auberges.

Situé à côté d’un lieu de culte à l’Hippodrome, le « Faso » était à la confluence de toutes les souillures de Bamako by night. Le bar, selon des riverains, était le lieu de retrouvailles par excellence des délinquants notoires et des péripatéticiennes.

« Malgré nos différentes plaintes à la police, ce lieu a toujours existé. Aujourd’hui, nous ne pouvons que remercier Ami Kane et lui réaffirmer tout le soutien de la communauté musulmane », ont affirmé des vieux pétitionnaires qui ont retrouvé le sommeil depuis l’arrêt des décibels en provenance du bar.

A noter que la Brigade des mœurs a procédé lundi après-midi à la fermeture de neuf autres bars à travers le district. Il s’agit de « Matignon » au Badialan, de la « Détente », de « Maïkana », du « Fida-II » à Hamdallaye, d’« Antenne rouge », de « Rouan » à Sébénicoro, et de l’« Acropole » à l’Hippodrome.

Selon la Brigade des mœurs l’opération, contrairement à des rumeurs, ne vise pas à renflouer les caisses de l’Etat, mais d’assainir le milieu du tourisme et de l’hôtellerie afin de redonner à notre pays son image d’antan.
Amadou Sidibé

KOUTIALA ET SAN

Des bandits arrêtés

Les commissariats de police des villes de San et de Koutiala viennent de procéder à l’arrestation d’individus mal intentionnés qui avaient semé la psychose au sein des populations.

La police de Koutiala a mis le grappin le 23 août dernier sur les auteurs du cambriolage de la perception de la ville. Outre, la casse de la perception, les trois malfrats se sont rendus coupables de plusieurs vols qualifiés à Kimparana et à Kouri.

Peu auparavant, le commissariat de police de San a mis hors d’état de nuire le 19 août deux individus qui se faisaient passer pour des photographes. Ils sont en réalité auteurs de plusieurs vols avec effraction notamment celui de la station « Abou Djiré » où ils ont emporté plus d’un million de F CFA.

A Koutiala et à San, les personnes arrêtées avaient donné du fil à retordre aux paisibles citoyens.

31 août 2005.