Partager

Réceptionnés par la mairie en janvier 2006, sans être officiellement inaugurés, ces équipements divisent les jeunes de la commune. Les jeunes de Médine sont aujourd’hui opposés à ceux de Bagadadji.

Chaque quartier, à travers ses jeunes, revendique la propriété du terrain Sakaly. A la faveur d’un point de presse, dans les locaux de la mairie de la commune II, le vendredi 10 février 2006, le maire Gaoussou Ly s’est prononcé sur ce sujet qui risquait fort de dégénérer en affrontement entre jeunes des quartiers.

D’entrée de jeu, le maire Gaoussou Ly a déclaré que la mairie de la commune II reste et demeure le propriétaire de toutes les infrastructures mises à sa disposition par l’Etat.

Il a ensuite indiqué que le conseil municipal qu’il dirige en commune II est aujourd’hui préoccupé par la gestion du malentendu surgi lors d’un match inaugural organisé sur le terrain Sakaly par Youssouf Coulibaly, deuxième adjoint au maire du district.

« Natif de Bagadadji comme moi, le geste de Youssouf Coulibaly a vite été interprété par les jeunes de Médine comme une tentative d’attribuer le terrain Sakaly aux jeunes de Bagadadji« , a-t-il révélé.

Pour apaiser les esprits, en attendant que la mairie trouve un plan de gestion des installations sportives, Gaoussou Ly a rappelé la tenue d’une réunion d’urgence du conseil municipal qui a édicté des mesures conservatoires allant dans le sens de l’arrêt de toutes les activités sur les aires de jeux réaménagés à la faveur du 23e sommet Afrique France.

Selon lui, cette décision ne saurait plus tarder car la commission de travail mise en place au niveau du conseil municipal, à cet effet, a déjà déposé son rapport.

Cependant, il a rappelé qu’il ne fait aucune différence entre les douze quartiers de sa commune. « En ma qualité de maire, je ne saurais prendre position en faveur d’un quartier contre un autre et je rappelle pour ceux qui ne l’ont pas encore compris que les installations collectives appartiennent à tous les quartiers de la commune et leur gestion incombe à 100% à la mairie« , a-t-il précisé.

Au delà de la gestion du conflit des jeunes, le maire a levé le voile sur une nouvelle charge de 2 000 000 de FCFA par mois à laquelle la mairie doit faire face pour l’entretien des espaces mis à sa disposition par le gouvernement.

Pour cela, il a indiqué que la commission mise en place devait élaborer un plan d’action pour la gestion des équipements et proposer des solutions pour leur entretien.

Les solutions de la mairie

Le maire de la commune II a révélé les pistes de solutions non encore validées par le conseil municipal. Mais vu la qualité du travail de la commission de réflexion, il a estimé que le résultat peut être porté à la connaissance des populations.

En ce qui concerne la gestion des Cinq compartiments des espaces verts, il a indiqué que la commission, se fondant sur le coût élevé des factures d’EDM et le problème de sécurité, a fait plusieurs propositions.

Ce sont :
la création d’une haie de fleurs de protection le long des murets des espaces verts, la confection de bancs et de Kiosques modernes à l’intérieur des jardins, l’installation de poubelles modernes, la sélection de trois Gie pour l’entretien et le gardiennage des équipements.

Il a indiqué que la prise en charge des factures d’EDM sera assurée par la mairie et la mise à contribution des balayeurs de la municipalité pour l’assainissement des espaces et des équipements sportifs.

Le maire a annoncé la création d’un comité de gestion pour la rentabilité des espaces et des équipements sportifs. Déjà, la possibilité de location des espaces et des équipements sportifs pour des cérémonies et pour l’affichage de panneaux publicitaires est envisagée par les autorités municipales.

En ce qui concerne la gestion des équipements sportifs, le maire a annoncé que des dispositions seront prises pour impliquer le comité local du sport de la commune II, afin de créer la synergie souhaitée.

Il a aussi levé le voile sur les dispositions mises en place pour faire la sensibilisation et pour la mise en place des comités locaux du sport dans les quartiers.

Selon le maire, ce dispositif doit prendre fin avec la mise en place du comité de gestion des terrains de sport. Ce comité sera composé par un représentant des structures suivantes : la mairie, le comité local du sport de la commune, des différents comités locaux des quartiers.

Il aura pour mission d’assurer le suivi et l’entretien des équipements sportifs, de sécuriser les installations, de dresser un programme d’entraînement pour tous les clubs de la commune, de dresser et de faire respecter le programme des compétitions sur les terrains, d’élaborer un programme de location des espaces et d’étudier tout dossier relatif aux terrains et de faire des proposition à la mairie.

Mieux, le maire a révélé que les propositions de la commission sont assorties de recommandations. Ce sont :
l’insertion du coût d’entretien des infrastructures dans le budget additionnel de la mairie, l’institution de la coupe de la municipalité mettant en compétition les douze quartiers de la commune dont la finale est prévue sur l’un des terrains, la mise en place d’un programme cohérent de gestion des espaces, l’association des populations riveraines à la sensibilisation et une évaluation semestrielle.

Assane Koné

13 mars 2006.