Partager

La jeunesse CNID demande des comptes à l’honorable Moussa O. Diawara
Après la réunion du Comité directeur, les sages et autres membres des sous sections sont venus très nombreux pour les besoins de la cause. La salle de réunion du siège du parti avait fait le plein.

Après la proposition de l’ordre du jour par le président du Comité directeur, le docteur Akory Ag Iknan, le dernier procès -verbal a été lu et amendé avec comme ordre du jour : pourquoi un tel échec cuisant pour le CNID ?


Les constats :
la liste des 45 candidats a été, de l’avis de la quasi-totalité des militants du CNID, proposée par Akory et son clan restreint Labita, l’honorable Moussa Oumar Diawara et Adama Keita. Comment comprendre que Oumar Diop, premier adjoint au maire en commune I occupe le 6è rang sur la liste ?

Le docteur Akory, président de la section CNID et membre du Haut Conseil des collectivités dont le mandat expire en 2012 se retrouve tête de liste ?
Pis, Mme Fanta Koné et Kouma qui représentaient les femmes et les jeunes n’avaient leur adhésion.


Autre constat :
le mauvais choix des délégués sans niveau requis pour le dépouillement. Mais plutôt intéressés par les avantages pécuniaires. Autre conflit interne qui a fait déborder le vase, c’est la distribution et le partage des grosses marmites à des associations féminines. La campagne mensongère du CNID : deux cent (200) affiches pour dix sept (17) sous-sections avec une petite quantité de banderoles.

Là où les choses ont mal tourné, c’est la prise de décision par le docteur Akory du retrait de l’argent au caissier M. Ly, pour le confier à l’honorable Moussa dit Bathy Diawara vice président du comité de campagne. Cette décision n’a pas plu aux militants du parti.

Le reversement des sous à l’honorable a permis au trio Akory, Bathy et Labita de faire main basse sur les fonds de campagne du CNID.

Au regard de tous ces événements fâcheux, les sages du parti demandent au trio de leur présenter un bilan exact des dépenses électorales. Il est prévu dans les prochains jours que les membres du C.D se retrouvent pendant une journée à Mali Enjeu pour faire l’état des lieux. Les auteurs seront-ils chassés ou poursuivis ?

Attendons de voir les réactions des présumés coupables de l’échec du CNID aux élections communales d’avril 2009.


Brin COULIBLY

18 Mai 2009