Partager

Il y a de cela moins de six ans, Goundam était le dernier des cercles du Mali du point de vue développement. Mais en quelques années, la Commune de Goundam a complètement changé de visage, sous la conduite d’une dame. Un véritable miracle, entend-on dire.

Rappelons qu’en tant que ville d’agriculture, d’élevage et de pêche, Goundam est le deuxième cercle à naître au Mali. Mais pendant longtemps, la ville a peiné pour trouver ses marques.

Et certains n’hésitaient pas à la qualifier de “cercle attardé“ par rapport à tous les autres cercles de la sixième région du Mali. Etait-ce dû à la mauvaise gestion, ou tout simplement à une mauvaise situation géographique ? On pouvait être tenté de le croire, selon M. Dramane Traoré, un ressortissant de la localité.

Pour ce fils du cercle et Enseignant du Second Cycle “Inemassa Cissé ” (CAP de Bozola à Bamako), il a fallu l’avènement de l’actuelle Maire, Mme Oumou Sall, pour que les choses bougent dans la ville de Goundam connue sous l’appelation de “Vieille ville de Guimba Bodo”.

Grâce à elle, dira M. Dramane Traoré, la Commune de Goundam a, en cinq ans, miraculeusement changé, et de façon positive. Et cela, dit-il, parce que Mme Oumou Sall a tout simplement fait, de la construction de la ville, son souci principal. “Contre vents et marées, elle a cousu la fracture du tissu social et a tourné Goundam vers son avenir”. Telle est la conviction du jeune enseignant qui se réjouit de la position actuelle de sa ville natale jadis confrontée aux difficultés de tous ordres.

Ce jugement porté sur la gestion de la Maire de Goundam est d’autant plus juste qu’elle a transformé cette localité en une Commune au rendez-vous du développement. A en croire M. Dramane Traoré, depuis son élection, elle n’a ménagé ni son temps, ni ses efforts, pour que la Commune aboutisse à un véritable progrès dans divers domaines. Parmi ses actions : la construction d’un pont dans la ville, la dotation de la ville en centre multifonctionnel pour femmes, une école maternelle.

A son actif, il y a aussi la mise d’un terrain sportif à la disposition des jeunes ; l’aménagement de la place dite de l’indépendance ; l’aménagement du lac situé dans la Commune, mais aussi et surtout l’éclairage public dont toute la population se réjouit actuellement. Toutes ces actions doivent plaider en faveur de la Maire, pour sa reconduction à son pote, après les futures échéances communales, soutiennent bien des habitants de la Commune.

Plusieurs partis politiques sont aujourd’hui positionnés pour se livrer un combat sans merci en vue de se ravir la Mairie. Quant à la Maire sortante, Mme Oumou Sall, elle attend également ces échéances, pour se convaincre de la reconnaissance de ses actions par les populations.

Laya DIARRA

14 Avril 2009