Partager

Pour une première en Afrique, le Mali va abriter la quatrième conférence ministérielle de la communauté des démocraties. A cet effet, le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, Moctar Ouane, a bien voulu rencontrer les journalistes de la presse nationale et internationale dans un cadre idéal de communication et d’échanges.

Le Ministre Moctar Ouane a expliqué aux journalistes qu’il a tenu à les rencontrer, en prélude à la 4e conférence ministérielle des communautés des démocraties, à cause de la grandeur de cet événement que le Mali abritera du 14 au 17 novembre et qui va focaliser l’attention du monde entier sur le Mali.

Moctar Ouane a ensuite annoncé que cette conférence ministérielle regroupera environ1500 participants, à savoir les ministres des Affaires Etrangères des 145 pays invités, les représentants des organisations régionales et internationales ainsi que des organisations non gouvernementales et les sociétés regroupées au sein du processus non gouvernemental (PNG).

Le thème central de la conférence est «démocratie et développement». La conférence sera précédée d’une réunion préparatoire des hauts fonctionnaires. Celle-ci travaillera sur le projet de document final de la conférence.

Les travaux de la conférence comporteront des séances plénières ainsi que des tables rondes thématiques et des panels régionaux qui débattront des sujets en rapport avec le thème principal de la conférence.

Pendant quatre jours, les 1500 participants travailleront sur la réduction de la pauvreté, le développement humain durable, la gouvernance démocratique, le rôle de la société civile et du secteur privé dans la gouvernance démocratique et le développement et enfin le rôle des organisations régionales dans la promotion de la paix et la gouvernance démocratique.

Choix du thème

Parlant de la pertinence du choix du thème «démocratie et développement», Moctar Ouane relèvera que la présidence malienne de la communauté des démocraties s’est dotée d’une feuille de route qui fixe la priorité de son mandat : il s’agit d’un plan d’action portant les grands axes de son intervention.

Conformément à cette feuille de route, le thème «Démocratie et développement» a été retenu afin de mettre un accent sur la corrélation étroite entre la démocratie et l’impératif de la lutte contre la pauvreté.

A travers ce thème, le Mali entend œuvrer pour le maintien au cœur de l’agenda diplomatique international de la question du développement durable.

Activités menées

Au cours de la période allant de 2005 à 2007, la présidence malienne a organisé une série de rencontres à divers niveaux.

Ses activités ont été focalisées sur les priorités de la communauté des démocraties, notamment la mise en œuvre du plan de Séoul (2002) et la concrétisation de l’engagement de Santiago (2005), l’élargissement du Convening Group, la réflexion sur le projet de création d’un secrétariat permanent de la communauté des démocraties.


Bénéfices

L’appartenance du Mali à la CD confère à notre pays une position éminente et privilégiée pour donner la visibilité nécessaire aux efforts déployés par les autorités de notre pays dans le cadre de la consolidation de la démocratie.

Pour conclure, Moctar Ouane a déclaré que «l’engagement du Mali à promouvoir et à défendre les valeurs démocratiques et son leadership en Afrique sur les questions de paix, de sécurité et de stabilité lui ont valu d’être parmi les pays fondateurs de la communauté des démocraties».


Pierre Fo’o MEDJO

02 novembre 2007.