Partager

A l’issue de la première réunion de son nouveau bureau politique national, le parti présidentiel a noté « avec satisfaction, la présence des listes du RPM dans 682 communes sur 688 retenues par le Ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation pour les élections communales, scrutin du 20 novembre 2016, soit en listes propres, soit en alliances avec d’autres partis.
Le Bureau Politique National soutient le Gouvernement et son Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation pour la bonne organisation et la réussite des élections communales tant attendues par les maliens afin de boucler le processus électoral enclenché depuis 2013 et rassurer la communauté internationale et les bailleurs de fond de la légitimité de toutes les autorités ».

FACE A DES ARTICLES LUI ATTRIBUANT L’ACHAT D’UN IMMEUBLE A DUBAI
Karim dément et menace

Encore une fois, l’honorable Karim Keita fait face à des révélations. Selon des informations attribuées à Confidentiel Afrique et relayées par le site Afriquemidi.com, le fils du président aurait payé un immeuble dans un quartier chic de Dubaï. Montant de la transaction: 4,5 milliards de FCFA. Non seulement, le président de la Commission de défense de l’Assemblée nationale a dementi l’information, mais a menacé « les journalistes qui, sans scrupule, se permettent de distiller des allégations sans fondement sur ma personne, sous peine de poursuites judiciaires pour atteinte à la dignité et diffamation ».

 «  Je découvre avec indignation, dans une certaine presse, de nouvelles allégations selon lesquelles je serais propriétaire d’un immeuble à Dubaï. Je tiens à démentir formellement ces allégations qui ne visent qu’à me salir et à ternir mon image.

A la date d’aujourd’hui, je précise que je n’ai jamais foulé le sol dubaïotte (si ce n’est 2 escales effectuées à l’aéroport), encore moins détenir des biens immobiliers dans ladite ville ».  Tel est le démenti formulé samedi dans un communiqué par l’honorable Karim Keita aux  informations attribuées à Confidentiel Afrique et relayées par le site Afriquemidi.com, selon lesquelles le fils du président aurait payé un immeuble dans un quartier chic de Dubaï. Montant de la transaction: 4,5 milliards de FCFA.

« Aussi, je mets en garde les organes de presse et les journalistes qui, sans scrupule, se permettent de distiller des allégations sans fondement sur ma personne, sous peine de poursuites judiciaires pour atteinte à la dignité et diffamation », a-t-il menacé dans le même communiqué.

Maliki Diallo

07 Novembre 2016