Partager

Ils seront plus de 7,2 millions d’électeurs à départager les 4 121 listes enregistrées sur l’ensemble du territoire national pour les prochaines communales. C’est la principale information de la conférence de presse animée par le ministère de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Réforme de l’Etat, samedi dernier.
En effet, le Directeur général de l’Administration du Territoire, Allaye Tessougué, a fait le point, au cours de cette rencontre avec les journalistes, du processus d’organisation des élections communales du 20 novembre prochain. C’était samedi dernier au siège du ministère de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Réforme de l’Etat. Il avait à ses côtés le Secrétaire Général et le Chef de Cabinet du ministère en charge de l’organisation des élections.

Au cours de cette rencontre, le Directeur Général de l’Administration du Territoire a révélé que le ministère en charge de l’Administration Territoriale avait enregistré 4 121 candidatures sur l’ensemble du territoire.
C’est la région de Sikasso qui arrive en tête, avec 974 listes, suivie de Koulikoro avec 871, de Kayes avec 723 listes enregistrées, de Ségou avec 661, de Mopti avec 495 listes, de Tombouctou avec 189, de Bamako avec 145, de Gao avec 62 et de Kidal avec 2 listes.

Ces 4 121 listes comprennent 125 listes indépendantes, 1 416 regroupements de partis politiques et 2 581 listes de partis politiques. Si les partis politiques ou autres associations ou mouvements politiques ont présenté des candidatures dans toutes les communes du sud du pays, ce n’est pas le cas pour celles du nord. En effet, à Gao, sur les 19 communes, seule Talataye n’a pas enregistré de candidatures.

52 communes de la région de Tombouctou ont enregistré des listes de candidature. Ces 4 121 listes comprennent 125 listes indépendantes, 1 416 regroupements de partis politiques et 2 581 listes de partis politiques. Si les partis politiques ou autres associations ou mouvements politiques ont présenté des candidatures dans toutes les communes du sud du pays, ce n’est pas le cas pour celles du nord. En effet, à Gao, sur les 19 communes, seule Talataye n’a pas enregistré de candidatures.

52 communes de la région de Tombouctou ont enregistré des listes de candidature. A Kidal, ce sont seulement 2 communes sur les 11 communes qui ont enregistré les candidatures. Il s’agit des communes de Kidal et de Tessalit. Aussi, aucune des nouvelles régions créées n’a enregistré de candidature. Il faut noter que les 108 communes de la région de Mopti ont toutes des listes.

Les listes ont fait l’objet de 324 recours devant les tribunaux. Ce contentieux a abouti à l’annulation de 28 listes sur l’ensemble du pays. Il y a d’autres contentieux pendants en appel, pour lesquels le ministère de l’Administration Territoriale n’a pas encore pris connaissance des résultats.

Signalons que le budget de ces Communales est de 12,028 milliards de FCFA. Il budget bénéficie de la contribution du PAPEM à hauteur de 5,902 milliards et ne prend pas en compte le montant affecté à la sécurité et les dépenses de la CENI et des autres intervenants dans le processus électoral.

Youssouf Diallo

31 Octobre 2016