Partager

La grande salle de la Primature de Bamako a abrité le jeudi 3 novembre, la 12ème session de la grande Commission mixte de coopération entre le Mali et l’Algérie.

La cérémonie d’ouverture et de clôture étaient co-présidées par les deux Premiers ministres, à savoir Modibo Keita du Mali et Abdelmalek Sellal de l’Algérie, en présence de la quasi-totalité des membres du gouvernement et une forte délégation algérienne.

Dans son discours d’ouverture, le Premier ministre malien a noté que le renforcement et l’élargissement de la coopération bilatérale répondent parfaitement aux aspirations des deux peuples et correspondent aux potentialités des deux pays. Il a également demandé la mutualisation des moyens afin de vaincre le terrorisme.

Quant à son homologue d’Algérie, après s’être félicité de la convergence de vues entre les deux Chefs d’Etat sur les questions de paix, de sécurité et de développement, il a rappelé que cette rencontre a permis de jeter les bases d’une coopération économique, commerciale, sociale et culturelle mieux propulsées entre les deux pays.
Il s’est félicité, en outre, des conclusions du forum économique algéro-malien tenu en marge de ces travaux. Ce forum aboutira à la création prochaine d’un Conseil d’affaires entre les deux pays, avec pour objectifs le développement des relations commerciales, la création de joint ventures, la diversification au profit des opérateurs économiques, des marchés et des sources d’approvisionnement, a-t-il ajouté.

Au cours de leurs travaux, les deux parties ont procédé à la signature de 13 accords de coopération. Il s’agit d’accords dans le domaine de l’énergie, du pétrole et du gaz, de la recherche géologique et minière, de la santé vétérinaire, de la protection des végétaux et de la quarantaine végétale, des ressources en eau et de la santé.

S’y ajoutent un mémorandum d’entente et de coopération dans le cadre du travail, de l’emploi et de la sécurité sociale, d’un mémorandum d’entente dans le domaine de la solidarité nationale, du programme exécutif de coopération culturelle 2017 – 2019 et d’un mémorandum d’entente relatif à la promotion du commerce extérieur entre l’Agence nationale de promotion des exportations du Mali (Apex Mali) et celle d’Algérie.

Sans oublier l’accord de coopération entre la radio algérienne et l’ORTM et, enfin, l’accord pour la réalisation d’une centrale hybride de 40 Méga.Watts à Gao, d’une de 40 Méga Watts à Tombouctou et de la production de 200 Méga Watts dans les autres parties du Mali.

Au-delà de la signature de ces accords, les deux parties ont échangé sur la sortie de crise au Mali, après la signature de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger. Elles ont noté avec satisfaction les avancées enregistrées dans le cadre de la mise en œuvre de cet accord et appelé à leur consolidation. Elles ont également condamné le terrorisme sous toutes ses formes et manifestations et appelé à une meilleure coordination des efforts dans la lutte contre le phénomène.
Lors de la clôture des travaux, le Premier ministre algérien a vivement salué leur qualité et demandé aux deux parties de bien travailler et d’avoir confiance en l’avenir. Quant à son homologue malien, il ajoutera que le développement de nos deux pays passera par le dynamisme du secteur privé.

Adama Bamba

22 Septembre du 07 Novembre 2016