Partager

Vendredi 6 octobre 2006, la présentation du nouveau bureau de dix membres de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a été faite au ministre de l’Administration territoriale et des Collectivités locales, Kafougouna Koné. Ces dix membres sont:


Fodié Touré, président

president.jpgIl est né en 1957 à Nioro du Sahel où il fait ses études fondamentales. Après son admission au bac, il est orienté à l’École nationale d’administration où il obtient une maîtrise en droit privé.

Fodié Touré est aussi diplômé de l’École nationale de la magistrature en France. Jusqu’à sa nomination à la CENI, Fodié Touré était procureur de la République près le Tribunal de la Commune II et président du Syndicat autonome de la magistrature. Marié et père de quatre enfants, le tout nouveau président de la CENI aime le football, les débats d’idées et le cinéma.

Adama Tiémoko Diarra,1er vice-président

president1.jpgNé le 26 avril 1956 à Bamako, il fait ses études fondamentales à Djicoroni Para de 1965 à 1974. Il fréquente le lycée Askia Mohamed entre 1974 et 1977. Il poursuit ses études supérieures à l’Institut d’hydrométéorologie d’Odessa en Ukraine. Il y obtient une maîtrise entre 1977 et 1983 et un doctorat en hydrologie de 1984 à 1987. Il est professeur et chef du Département de génie civil à l’ENI. Adama Tiémoko Diarra représente Adema/ARD. Il occupe le poste de premier vice président de la CENI. Il est marié et père de deux enfants. Le natif de la capitale consacre son temps libre à la lecture et à la pêche.

Abdoulaye Koïta, 2è vice-président

president2.jpgC’est à Lambatara dans le cercle de Yélimané qu’il voit le jour en 1943. Il fait ses études fondamentales à Kayes Légal Ségou entre 1951 et 1953 et l’école régionale de Nioro du Sahel de 1953 et 1958. Il poursuit ses études secondaires au collège moderne de Kayes de 1958 à 1962.

Après cinq ans de formation pédagogique à Bamako, il entre à l’Institut de langues du Mali (anglais). Son passage à l’Institut des langues de l’Université Legon (Accra) est couronné par un certificat. Abdoulaye Koïta est successivement maître de second cycle, conseiller pédagogique, surveillant général du lycée technique, chef de la section enseignement fondamental à la direction régionale de l’éducation du district. Il est aussi élu député à l’Assemblée nationale entre 1997 et 2002 et nommé membre de la CENI en 2004. Marié et père de 6 enfants, il aime uniquement la lecture. Abdoulaye Koïta est chevalier de l’ordre national du Mali et 3è vice-président de l’URD.

Alassane Bathily, 3è vice-président

president3.jpgNé le 18 avril 1942, Alassane Bathily est le doyen des membres de la CENI. Il fait ses études primaires de 1949 à 1955 à Ansongo et Kayes. Il fréquente ensuite le collège technique de Bamako entre 1955 et 1959 et l’École des travaux publics de Bamako de 1959 à 1963. Il poursuit ses études supérieures à la Faculté des sciences d’Orsay (France) et à l’Université Pierre et Marie Curie de Paris où il passe avec succès une maîtrise en chimie en 1969, un diplôme d’études approfondies en électrochimie en 1970 et un doctorat de 3è cycle en 1974. Alassane Bathily a été successivement directeur général adjoint de la société de gestion et d’exploitation des mines d’or de Kalana (1983-1991) et professeur d’enseignement supérieur à la Facultés de sciences et techniques de l’Université de Bamako avant de prendre sa retraite. Alassane Bathily est père de trois enfants. La lecture constitue sa seule passion.

Me Elias Touré, 4è vice président

president4.jpgll est né en 1952 à Bamba et a fait ses études primaires à Gao entre 1959 et 1969. Ses études secondaires le conduisent au lycée de Badalabougou (série philosophie-langues) de 1970 à 1972. Pour ses études supérieures, il s’inscrit à l’École nationale d’administration entre 1972 et 1976 puis à l’École de la magistrature de France de 1976 à 1978. Il choisit ensuite de devenir avocat à la cour. Une fonction qu’il occupe jusqu’à sa nomination à la CENI. Il est marié et père de trois enfants. Le 4è vice président de la CENI a pour hobbies la lecture, les débats, le sport et la musique.


Me Moussa Goïta, 5è vice-président

president5.jpgNé le 15 août 1949 à Kéniéba, Moussa Goïta fait ses études fondamentales entre 1955 et 1966 dans la même ville. Il poursuit ses études au lycée Prosper Kamara de Bamako de 1966 à 1970. Après son bac, il fréquente l’École nationale d’administration entre 1970 et 1974. Il en sort avec une maîtrise en droit. Ancien magistrat (juge de paix et conseiller à la cour d’Appel de Bamako), Moussa Goïta occupait jusqu’à sa nomination à la CENI, les fonctions d’avocat à la Cour. Il est aussi membre du conseil de l’Ordre des avocats, président de l’Union internationale des avocats pour le Mali. Il est marié et père de 7 enfants. Le 5è vice président de la CENI a pour loisirs la lecture, les travaux champêtres et la chasse.

Mamadou Diamoutani,1er rapporteur général

rapporteur.jpgIl est né le 2 janvier 1957 à Bobo-Dioulasso et y fait l’école primaire de 1964 à 1969. Il passe au lycée municipal de la même ville puis au lycée Askia Mohamed de Bamako où il obtient le bac en 1977. Il poursuit ses études supérieures à l’Université de Dakar et à l’Institut polytechnique de Grenoble (France). Il est titulaire d’un doctorat en mathématiques appliquées et d’un master spécialisé en génie informatique au Centre d’études et de recherche en communication, informatique et système de Sophia Antipolis (France). Il exerce des fonctions de consultant en informatique et chargé de cours d’informatique à la Faculté des sciences techniques de l’Université de Bamako. Marié et père de six enfants, il représente les confessions réligieuses.


Hamadoun Maïga, 2è rapporteur général

rapporteur2.jpgIl est né vers 1961 à Douèkiré dont il fréquente l’école fondamentale de 1969 à 1975, puis celle de Goundam entre 1976 et 1979. Ses études secondaires le mènent à l’ECICA de Bamako (section justice et travail) de 1980 à 1984. Il suit des cours par correspondance à Educatel pour passer une licence de droit entre 1986 et 1988. Il fréquente ensuite l’École de formation professionnelle en douanes-transit (CCIM) de 1985 à 1986. Il était agent à la Stratégie d’accès à l’information au sein de l’administration au compte de la mairie de la Commune III de Bamako avant d’être nommé à la CENI. Hamadoun Maïga est marié et père de deux enfants. Il aime la lecture, le sport et l’informatique.

Modibo Bakayoko, 1er questeur

questeur.jpgIl est né le 7 septembre 1955 à Kita où il fait ses études fondamentales entre 1964 et 1974. Il poursuit ses études secondaires à l’École normale secondaire de Badalabougou de 1975 à 1979
et ses études supérieures à la Faculté des lettres, arts et sciences humaines (FLASH) de 2000 à 2004. Il en sort avec une maîtrise en histoire archéologie. Auparavant, il a été maître du second cycle pendant 21 ans. Modibo Bakayoko était administrateur des sciences humaines jusqu’à sa nomination à la CENI où il occupe le poste de premier questeur.

Mme Bagayoko Aminata Traoré, 2è questeur

questeur2.jpgNée le 17 août 1964 à San, elle fait ses études primaires dans la même ville de 1970 à 1980. Elle effectue ses études secondaires au lycée de Ségou entre 1981 et 1984, et ses études supérieures à l’École nationale d’administration (ENA). Avec une maîtrise en sciences juridiques,
elle a été directrice générale de l’ONG Aprofem et présidente de la CENI lors des élections communales de 2004. Mme Bagayoko Aminata Traoré représente la Cafo. Mariée et mère de deux enfants, elle a pour loisirs la lecture et le cinéma.

Mohamed Aljoumatt, membre

membre.jpgNé en 1963 à Tinafaradje dans le cercle de Goundam, Mohamed Aljoumatt y fréquente l’école fondamentale de 1971 à 1977 puis celle de Goundam entre 1978 et 1981.
Il est orienté au lycée franco-arabe de Tombouctou (1982 et 1985). Il poursuit ses études supérieures à l’École nationale des ingénieurs de Bamako (ENI) de 1986 à 1989 et en sort ingénieur des sciences appliquées (spécialité géologie hydrologie). Il devient géophysicien au bureau d’ingénierie pour le développement rural. Mohamed Aljoumatt est marié et père de 4 enfants. Il représente le Ramat/ARD. Il aime la lecture, l’agriculture, la pêche et le sport.


Brahima Koné, membre

membre1.jpgNé le 30 mai 1963 à Kangaba, il entame ses études fondamentales à Koutiala en 1971. Ses études secondaires le conduisent au lycée de Badalabougou de 1979 à 1980. Il effectue ses études supérieures à l’École nationale d’administration, au Centre de formation professionnelle des Barreaux du ressort de la cour
d’Appel de Paris et à l’Université de droit criminel du Michigan (USA). Il a une maîtrise en droit (1986). Brahima Koné est successivement trésorier général de l’Ordre des avocats du Mali, président fondateur d’Avocats sans frontières du Mali et secrétaire chargé de la presse et de l’information des avocats de l’espace UEMOA. Il est actuellement avocat à la cour, vice-président mondial d’Avocats sans frontières et président de l’Association malienne des droits de l’Homme (AMDH). Il est marié et père d’un enfant.

Source: L’Essor