Partager

Le 6 juin 2008, Sofia, la capitale de la Bulgarie, abritera la réunion annuelle de la commission internationale des grands barrages. Le comité malien des barrages, dirigé par OSM Arbi Hama, directeur général de l’Agetipe Mali, au cours de cette rencontre compte faire élire Imo E. Ekpo, Président du comité nigérian des grands barrages, à la présidence de la zone Afrique-Australie-Asie.

“Dans l’intérêt de la sous région ouest africaine, le comité malien a décidé de présenter à la rencontre annuelle de la commission internationale des grands barrages qui démarre le 6 juin 2008 à Sofia en Bulgarie, la candidature de Imo E. Ekpo, Président du comité nigérian des grands barrages, à la présidence de la zone Afrique-Australie-Asie”. C’est par cette phrase que OSM Arbi Hama, directeur général de l’Agetipe Mali et Président du comité malien des barrages a introduit ses propos au point de presse de clôture de la visite de Imo E. Ekpo au Mali.

Organisé à l’hôtel Massaley, ce point presse a permis aux journalistes de comprendre que la commission internationale des grands barrages regroupe tous les professionnels de barrage à travers le monde et est divisée en 4 zones : Europe, Asie, Amérique et Afrique-Australie-Asie. Le conférencier a précisé que chaque zone est présidée pendant trois ans par un ressortissant d’un pays membre de la zone qui de facto devient vice Président de la commission internationale des grands barrages.

“Notre zone est actuellement dirigée par notre frère le burkinabé Adama Nombré, dont le mandat prend fin en juin 2008. Il y a deux candidatures pour sa succession : celle de Imo E. Ekpo du Nigeria, parrainée par le comité malien et celle d’un néo-zélandais, parrainée par le comité sud africain”, a-t-il déclaré. Avant d’annoncer que le comité malien a décidé de présenter la candidature de Imo E. Ekpo du Nigeria à la présidence de la zone dans l’intérêt de la sous région. “Nous souhaitons que le Président de la zone Afrique-Australie-Asie soit de l’Afrique de l’ouest”, a-t-il indiqué.

La commission internationale des grands barrages est composée de 89 comités nationaux membres. La zone Afrique-Australie-Asie est composée de 21 comités nationaux, dont 19 États africains.

De son côté, après avoir expliqué que son séjour au Mali est motivé par sa volonté de mettre en place un programme de travail qui prendra en compte l’intérêt de tous les États de la zone qu’il souhaite présider, le nigérian Imo E. Ekpo a estimé que les États de l’Afrique au sud du Sahara doivent se donner la main pour faire face à des grands problèmes de l’heure. Il a salué l’initiative malienne qui consiste à présenter sa candidature dans l’intérêt de la sous région.

Selon lui, cela est une démarche nouvelle dans l’intégration sous régionale. Il a invité tous les États de la sous région à se donner la main pour le développement des barrages afin d’assurer une alimentation en eau potable et en électricité des populations. Il a aussi mis un accent particulier sur le rôle éminemment important des barrages dans l’irrigation des champs afin d’assurer un développement de l’agriculture.

Assane Koné

07 Mai 2008