Partager

Depuis le soir du 29 avril dernier, les candidats du FDR ont contesté les résultats des urnes avant même la proclamation des résultats provisoires par le ministère de l’Administration Territoriale et des Collectivités Locales. Ils s’engagent à rendre le pays ingouvernable. Comment vont-ils s’y prendre?

Rappelons que depuis le mardi 1er de ce mois, les candidats du FDR ont organisé une conférence de presse pour contester les résultats du scrutin du 29 avril dernier. Au cours de cette conférence, des cartes d’invitation à une marche de protestation ont été distribuées pour le lendemain, c’est à dire le mercredi 2 avril.

Aussi, les leaders du FDR avaient annoncé au cours de cette conférence un meeting qui a été tenu le jeudi dernier au Stade Omnisports Modibo Keïta. Il faut aussi rappeler que ces candidats malheureux avaient même introduit une requête aux fins d’annulation des résultats du scrutin.

DES PROPOS QUI DONNENT A REFLECHIR AUX MILITANTS MEMES DU FDR

Ainsi, au cours de ces rencontres, ils n’ont pas hésité à tenir des propos qui donnent à réfléchir aux militants. Ils ont affirmé qu’ils vont passer par les moyens démocratiques et constitutionnels pour rétablir les droits du peuple malien, comme si ce peuple se résumait à aux seuls, membres des partis du FDR.

A travers ces réactions des candidats du FDR, on peut dire sans se tromper qu’ils ne font pas confiance au ministère de l’Administration Territoriale et des Collectivités Locales. Alors, pourquoi tous ces bruits pour déranger les paisibles citoyens dans leurs activités quotidiennes? Peuvent-ils rendre le Mali ingouvernable?

Peut être que les militants dont ils se servent ne connaissent pas la réalité, mais les leaders du FDR savent pertinemment qu’on ne va pas accepter la pagaille dans ce pays. Ces candidats malheureux ne respectent-ils pas les électeurs des autres candidats?

UNE OPPOSITION NOUVELLE FORMULE?

Comptent-ils animer la démocratie malienne par une opposition nouvelle formule? En tout cas, ils doivent se rappeler qu’on ne peut contester sur la base de caprices, il faut apporter des preuves tangibles.

Pour arrêter cette marche des candidats du FDR , les partis membres de l’ADP doivent redoubler d’efforts pour avoir la majorité absolue à l’Assemblée Nationale. Toute chose qui va d’ailleurs prouver à l’opinion que ces candidats du FDR font un mauvais procès à l’organisation du scrutin du 29 Avril.

Il faut par ailleurs rappeler à ces candidats, qu’au lieu de perdre leur temps, il feraient mieux d’analyser les circonstances de leur défaite pour tirer des enseignements afin d’avoir un meilleur score aux légistatives à venir. Il ne sert à rien d’amuser la galerie, puisque même en annulant des voix, le candidat ATT passe.

Ils feraient mieux de trouver d’autres arguments plutôt que de contester les résultats approuvés par les observateurs nationaux et internationaux qui sont tous unanimes que le scrutin du 29 avril dernier était juste, libre et crédible. En plus, faut il souligner que ces résultats réflètent la réalité.

A ce rythme, il sera difficile pour les candidats du FDR d’avoir la majorité des députés. Alors comment vont-ils rendre le Mali ingouvernable? Qu’ils nous le disent.

Dado CAMARA

08 mai 2007.