Partager

IC est un jeune de Lafiabougou qui manque de confiance en lui, et qui est d’une timidité inexplicable. Très beau, il était régulièrement abordé par les jeunes filles du quartier, mais, sa timidité et son manque de confiance en lui-même l’ont toujours empêché d’aller plus loin.
« C’est dans ces conditions, explique-t-il, que mon ami m’a donné une pilule. C’était la nuit. Je n’ai pas vu à quoi elle ressemblait. Mon ami m’a dit de lui faire confiance, et je lui ai fait confiance ».
« Quand j’ai pris le médicament, poursuit-il, j’étais capable de parler au Président de la république, de draguer n’importe quelle demoiselle. Les filles étaient surprises de ma métamorphose, et moi aussi. Ce soir, j’ai conclu avec au moins deux filles qui n’arrêtaient pas de me faire les yeux doux ».
« Jamais, je ne me suis senti aussi bien. C’est vrai, au réveil, j’avais la tête lourde et le corps en compote, mais, je pensais que la raison était le fait d’avoir fait la fête toute la nuit, et d’avoir couché avec deux filles le même soir. Le lendemain, j’étais pressé de revoir mon ami et de lui demander un comprimé, et où je peux m’en procurer. Il m’en a donné et m’a rassuré que je n’en manquerais jamais. Il ne m’a pas dit que je serais dépendant. Je n’ai pas non plus demandé. Je ne voyais que le fait de me sentir bien et en confiance.
Depuis, impossible de m’en passer. Mon ami m’en a donné seulement deux jours. Maintenant, il est devenu mon dealer sans état d’âme. Je n’ai pas d’argent, il ne m’en donne pas. Je cherche à m’en sortir, car, certes, je fais des choses extraordinaires, mais, je vois bien que je n’ai plus d’appétit, que je m’isole, que je n’ai plus goût aux études. Pire, j’ai honte de moi-même, car, il m’arrive de voler l’argent dans le portefeuille de ma mère, et je la vois accuser d’autres. Je veux m’en sortir, je ne sais pas comment ».

Soumba Diabaté

@Afribone