Partager

Ernesto Rafael Guevara de la Serna, plus connu sous le nom de Che Guevara ou Le Che est né le 14 juin 1928 à Rosrio et exécuté le 9 octobre 1967 à La Higuera (Bolivie). Il fut un révolutionnaire marxiste et homme politique d’Amérique latine, dirigeant de la guérilla internationaliste cubaine.

A l’occasion de l’anniversaire de sa mort, un hommage particulier lui est rendu à Bamako, à l’instar d’autres villes à travers le monde. Organisée par Cauris Éditions cette cérémonie s’étendra sur plusieurs jours. Hier une conférence de presse a eu lieu au siège de Cauris Éditions où les journalistes ont échangé avec les conférenciers sur le combat du Che.

Alors qu’il est jeune étudiant en médecine, Guevara voyage à travers l’Amérique latine, ce qui le met en contact direct avec la pauvreté, dans laquelle beaucoup de gens vivent alors. Son expérience et ses observations pendant ces voyages l’amènent à la conclusion que les inégalités socio-économiques peuvent seulement être changées par la révolution, ce qui le pousse à intensifier son étude du marxisme et à voyager au Guatemala afin d’apprendre des réformes entreprises par le président Jacobo Arbenz Guzman, renversé quelques mois plus tard par un coup d’État appuyé par la CIA.

Peu après, Guevara rejoint le mouvement du 26 juillet, un groupe révolutionnaire dirigé par Fidel Castro. Après plus de deux ans de guérilla où Guevara devient commandant, ce groupe prend le pouvoir à Cuba en renversant le dictateur FulgencioBatista en 1959. Dans les mois qui suivent, Guevara est désigné procureur d’un tribunal révolutionnaire qui exécute plus d’une centaine de policiers et militaires du régime précédent jugés coupables de crimes de guerre, puis créé des camps de travail.

Il occupe ensuite plusieurs postes importants dans le gouvernement cubain, échouant en partie dans l’industrialisation du pays en tant que ministre. Guevara écrit pendant ce temps plusieurs ouvrages théoriques sur la révolution et la guérilla. En1965, il quitte Cuba avec l’intention d’étendre la révolution au Congo Léopoldville, sans succès. C’est au cours de ce voyage qu’il s’est rendu au Mali. Et pour la petite histoire, il aurait tenu dans la nuit, vers mi-nuit une réunion que dont feu Demba Diallo évoquait les souvenirs avec humour.

La suite cette mission l’a conduit en Bolivie où il est capturé et exécuté sommairement par l’armée bolivienne entraînée et guidée par la CIA.

Après sa mort, Che Guevara est devenu une icône pour les mouvements révolutionnaires marxistes du monde entier. Mais il n’a pas laissé que l’image du guérillero. En Amérique beaucoup de personnes le considèrent aujourd’hui comme un saint. Une photo de lui par le photographe cubain Alberto Korda est considérée comme une des plus célèbres au monde.

Soumaila T. Diarra.

Ernesto Rafael Guevara de la Serna, plus connu sous le nom de Che Guevara ou Le Che est né le 14 juin 1928 à Rosrio et exécuté le 9 octobre 1967 à La Higuera (Bolivie). Il fut un révolutionnaire marxiste et homme politique d’Amérique latine, dirigeant de la guérilla internationaliste cubaine.

A l’occasion de l’anniversaire de sa mort, un hommage particulier lui est rendu à Bamako, à l’instar d’autres villes à travers le monde. Organisée par Cauris Éditions cette cérémonie s’étendra sur plusieurs jours. Hier une conférence de presse a eu lieu au siège de Cauris Éditions où les journalistes ont échangé avec les conférenciers sur le combat du Che.

Alors qu’il est jeune étudiant en médecine, Guevara voyage à travers l’Amérique latine, ce qui le met en contact direct avec la pauvreté, dans laquelle beaucoup de gens vivent alors. Son expérience et ses observations pendant ces voyages l’amènent à la conclusion que les inégalités socio-économiques peuvent seulement être changées par la révolution, ce qui le pousse à intensifier son étude du marxisme et à voyager au Guatemala afin d’apprendre des réformes entreprises par le président Jacobo Arbenz Guzman, renversé quelques mois plus tard par un coup d’État appuyé par la CIA.

Peu après, Guevara rejoint le mouvement du 26 juillet, un groupe révolutionnaire dirigé par Fidel Castro. Après plus de deux ans de guérilla où Guevara devient commandant, ce groupe prend le pouvoir à Cuba en renversant le dictateur FulgencioBatista en 1959. Dans les mois qui suivent, Guevara est désigné procureur d’un tribunal révolutionnaire qui exécute plus d’une centaine de policiers et militaires du régime précédent jugés coupables de crimes de guerre, puis créé des camps de travail.

Il occupe ensuite plusieurs postes importants dans le gouvernement cubain, échouant en partie dans l’industrialisation du pays en tant que ministre. Guevara écrit pendant ce temps plusieurs ouvrages théoriques sur la révolution et la guérilla. En 1965, il quitte Cuba avec l’intention d’étendre la révolution au Congo Léopoldville, sans succès. C’est au cours de ce voyage qu’il s’est rendu au Mali. Et pour la petite histoire, il aurait tenu dans la nuit, vers mi-nuit une réunion que dont feu Demba Diallo évoquait les souvenirs avec humour.

La suite cette mission l’a conduit en Bolivie où il est capturé et exécuté sommairement par l’armée bolivienne entraînée et guidée par la CIA.

Après sa mort, Che Guevara est devenu une icône pour les mouvements révolutionnaires marxistes du monde entier. Mais il n’a pas laissé que l’image du guérillero. En Amérique beaucoup de personnes le considèrent aujourd’hui comme un saint. Une photo de lui par le photographe cubain Alberto Korda est considérée comme une des plus célèbres au monde.

Soumaila T. Diarra.

09 octobre 2007.