Partager

Décidément, le président de la République, Amadou Toumani Touré, semble être un ami du monde sportif. En tout cas, la promotion et le développement du sport au Mali sont ses préoccupations. Il est, en effet, conscient du rôle que le Comité national olympique du Mali peut jouer.

Il s’agit de contribuer à une meilleure évaluation de la politique du sport et des instances qui ont en charge la promotion du sport afin de relancer l’idéal olympique.

Pour bien mener cette mission, le Comité national olympique du Mali avait besoin d’un local adéquat, comme c’est le cas des autres pays.

C’est dans cet esprit que le gouvernement du Mali, à travers l’implication personnelle du Chef de l’Etat, a offert un local sis à la Cité ministérielle en face du ministère de l’Economie et des Finances.

L’aménagement en a été complètement assuré par le CNOM lui-même. On se rappelle que l’ancien siège du Comité, sis au stade Mamadou Konaté, a été victime d’un saccage après le match Mali-Togo du 27 mars dernier.

C’est dans la discrétion et le plus simplement du monde que les membres du CNOM ont inauguré le nouveau siège. Un siège digne de ce nom.

La première réunion du Comité 2006 dont l’objet a été cette inauguration a eu lieu en présence du président Habib Sissoko et tous les membres.

Au cours de cette réunion, Habib Sissoko a confié une mission aux quatre vices-présidents qui ont en charge les 22 commissions.

Il s’agit d’élaborer un programme quadriennal 2005-2008, afin que le CNOM puisse bénéficier davantage de la solidarité olympique.

Qui a pour but d’organiser l’assistance aux comités nationaux olympiques, particulièrement à ceux qui en ont le plus besoin.

Cette assistance prend la forme de programmes élaborés en commun par le Comité international olympique et les comités nationaux olympiques.

C’est aussi un organe chargé d’administrer et de gérer la part des droits de télévision des Jeux olympiques destinée aux comités nationaux olympiques.

La Solidarité olympique exerce sa responsabilité conformément aux programmes spécifiques d’assistance technique et financière approuvés par la commission de solidarité olympique.

C’est pourquoi, elle assiste les comités nationaux olympiques et leurs associations continentales dans le développement du sport, au moyen de programmes diversifiés en fonction de leurs besoins et priorités.

Précisons que la commission de solidarité olympique, commission du Comité international olympique, apporte une aide financière aux comités olympiques des pays en voie de développement.

Durant la période 2001-2004, les 202 comités olympiques ont bénéficié de plus de 13 000 activités dans lesquelles ont été investies 188 millions de dollars.

Et la Commission de solidarité olympique évalue à 61,7 millions de dollars les dépenses pour 2006.
C’est pour cette raison que Habib Sissoko a mis toutes les commissions au travail afin que le Mali puisse en tirer profit.

Il a aussi remercié le président de la République pour son appui au CNOM. Selon lui, « ATT est le président qui a compris le rôle que joue le Comité national olympique du Mali dans le cadre de la promotion du sport« .

La cérémonie a pris fin par un méchoui avant les voeux des uns et des autres pour cette nouvelle année.

Alou B HAIDARA

06 janvier 2006.