Partager

En vue de préparer la 3ème session du comité ministériel de la CEDEAO pour le suivi de la GIRE (Gestion Intégrée des Ressources en Eau), le comité technique des experts du cadre permanent de coordination et de suivi (CPCS) de la CEDEAO pour la GIRE s’est réuni au Grand Hôtel de Bamako pour sa 5ème session.

Au cours de cette session, les experts vont se pencher sur le bilan des activités 2008 du CPCS; la stratégie de renforcement des capacités en GIRE en Afrique Occidentale et le programme d’activités 2009.


Les experts assistent les ministres

Le représentant du ministère de l’Energie, des Mines et de l’Eau, le Dr. Adama Tiémoko Diarra qui présidait la cérémonie a fait savoir que : le comité technique des experts constitue un organe essentiel du cadre permanent de coordination et de suivi de la GIRE en Afrique de l’Ouest. Il est chargé d’assister le comité ministériel de suivi dans son rôle d’orientation et de pilotage du cadre permanent de coordination et de suivi.

Le comité technique des experts a notamment pour vocation de préparer les réunions du comité ministériel de suivi, de veiller à l’exécution des délibérations dudit comité, de définir les modalités pratiques d’exécution des projets, programmes et plans d’action sur la GIRE, d’examiner les rapports et documents du centre de coordination des ressources en eau.

Le comité ministériel de suivi qui se tiendra à Bamako le 21 novembre va également se pencher sur la réflexion prospective dans le domaine des ressources en eau à l’horizon 2050, du dialogue sur les grands ouvrages hydrauliques, de l’observatoire régional de l’eau, du projet de directive cadre régional sur la gestion des ressources en eau partagées, du projet régional de gestion intégrée des végétaux aquatiques envahissants, de la stratégie régionale de renforcement des capacités en GIRE et de la promotion de nouvelles organisations de bassin en Afrique de l’Ouest.


Les progrès accomplis en dix ans

Pour le représentant du Commissaire chargé de l’Agriculture, de l’Environnement et des Ressources en Eau de la CRDEAO, le Dr. Rui Luis Silva, depuis la conférence ministérielle sur la GIRE tenue en mars 1998 à Ouagadougou, l’Afrique de l’Ouest, grâce à l’engagement résolu des Etats et de tous les acteurs du secteur de l’eau, a accompli des progrès considérables en matière de gestion intégrée des ressources en eau.

L’adoption d’un plan d’action régional de GIRE en décembre 2000, la création d’un cadre permanent de coordination et de suivi en décembre 2001, et plus récemment l’adoption d’un plan stratégique 2007-2015 en mai 2008 et l’approbation en vue du projet de politique des ressources en eau de l’Afrique de l’Ouest à l’occasion de la prochaine conférence des chefs d’Etats et de Gouvernement de la CEDEAO prévue au mois de décembre à Abuja, constituent autant de témoignages éloquents. Ce qui fait de la région Ouest-africaine la plus avancée au monde en matière de processus régional de GIRE.


Quelques rappels

Le Cadre Permanent de Coordination et de Suivi (CPCS) a été créé le 21 décembre 2001 par la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO. Le CPCS a pour objectif d’aider les États de la CEDEAO à mettre en œuvre une gestion équitable et efficace de l’eau tout en garantissant la durabilité de ses usages.

Quant au comité ministériel de suivi, il a été installé en décembre 2005, ce comité est l’organe d’orientation et de décision du CPCS. A ce titre, il a les fonctions suivantes : définir la stratégie du CPCS pour atteindre ses objectifs dans le cadre de sa mission et veiller à l’exécution de la stratégie du CPCS.

Le comité ministériel de suivi est composé des ministres en charge des ressources en eau des Etats membres de la CEDEAO. Il est présidé par le ministre de l’Etat qui assure la présidence de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO. Il se réunit une fois tous les deux ans en session ordinaire en un lieu qu’il choisit. Mais, en cas de besoin, il peut se réunir en session extraordinaire, à l’initiative de son président ou à la demande d’un Etat membre sous réserve de l’approbation de cette demande par la majorité simple des Etats membres.

Concernant le Comité Technique des Experts (CTS), Il fut installé en juin 2005 et est composé des points focaux nationaux qui sont les experts des ressources en eau représentant les quinze Etats membres de la CEDEAO et des représentants des six organisations de Bassin de la sous-région.


Ces organisations de bassin sont :
l’Autorité du Bassin du Niger (ABN), l’Autorité du Bassin de la Volta (ABV), la Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT), le Mano River Union (MRU), l’Organisation pour la Mise en Valeur du Fleuve Gambie (OMVG) et l’Organisation pour la Mise en Valeur du Fleuve Sénégal (OMVS).

Mamoutou DIALLO (Stagiaire)

20 Novembre 2008