Partager

En l’absence du ministre Djibril Tangara en mission, l’honneur est revenu à Mme Maïga Zeinab Mint Youba de présider le comité qui doit approuver les conclusions et recommandations des travaux du comité technique du mois de janvier 2006.

Pendant une journée, les participants devaient apprécier l’état d’exécution des recommandations de la réunion du Comité de suivi de février 2005, approuver les recommandations du comité technique de juillet 2005 et de janvier 2005 ; approuver les rapports, bilans 2005 et le plan opérationnel national 2006 et apprécier l’état d’avancement du processus de démarrage de l’appui budgétaire sectoriel.

La journée du vendredi a été consacrée à des présentations des services centraux, de la société civile et des partenaires techniques et financiers. Toutes les présentations ont été suivies d’échanges.

Les différentes planifications effectuées dans le cadre de la mise en oeuvre du PRODESS ont été régulièrement guidées par des orientations nationales qui prennent en compte les priorités dans le domaine sanitaire et social.

Le représentant de la société civile, Ibrahim Fadiala Kéïta a renouvelé ses félicitations aux ministres pour les efforts qu’ils ne cessent de déployer en vue de permettre une participation effective de tous.

Le représentant de la société civile a invité les deux départements à faire plus d’efforts pour relever les défis. Un accent a été mis sur la grippe aviaire, la préoccupation du moment.

La société civile invite les deux ministères à collaborer avec les ministères de l’élevage, du commerce afin de trouver des réponses synergiques et adéquates aux soucis des populations.

Ibrahim Fadiala Kéïta pense que la prise en compte des préoccupations de la société civile permet de contribuer à l’amélioration des conditions sociales et sanitaires des populations.

Mme Isabelle Roy, chef de file des partenaires au développement, a salué les résultats encourageants obtenus dans le cadre de la mise en oeuvre du PRODESS au cours des dernières années.

Le chef de file estime que ces acquis doivent être consolidés et que des efforts doivent être faits afin d’améliorer d’autres aspects.

A cet effet, les partenaires encouragent les deux départements du développement social et de la santé à continuer le renforcement des activités d’amélioration du système national d’information sanitaire.

Mme Isabelle a souhaité disposer d’un seul rapport technique et d’un seul rapport financier afin de pouvoir faire le point de l’évolution de la mise en oeuvre du PRODESS.

Elle a donné l’assurance que les PTF restent disposés à accompagner les services techniques des deux ministères, ouverts à la collaboration concernant le sujet brûlant de la grippe aviaire.

Mme le Ministre de la santé a rappelé aux participants que l’année 2006 doit être celle de l’accélération du processus de décentralisation, de la définition claire d’une politique de développement des ressources humaines et d’une grande avancée dans l’utilisation de l’outil de planification et de suivi du programme par les équipes.

Elle a invité les uns et les autres à un examen sans complaisance de l’état de mise en oeuvre du plan opérationnel 2005 et de formuler des recommandations pertinentes pour l’exécution du P. O 2006.

Elle a saisi cette opportunité pour annoncer la relecture dans un proche avenir, du décret de 2001 afin adapter le cadre institutionnel du programme aux réalités et de renforcer la concertation par une meilleure implication des acteurs clés du processus.

Tiémoko TRAORE

20 février 2006.