Partager

Pour avoir empêché la tenue régulière des cours au niveau de la faculté des sciences juridiques et politiques de Bamako (Ex-FSJP) le Bureau de Coordination national de AEEM a mis fin lundi 12 mars aux fonctions du Secrétaire général du comité AEEM de l’ex -FSJP Sékou Diallo.

Il faut savoir que depuis un certain temps l’atmosphère était délétère au niveau de l’Université des sciences juridiques et politiques de Bamako (ex-FSJP). Sur décision du responsable syndical de cette faculté, les étudiants observaient depuis environ deux semaine une grève illimitée. Cela, pour protester contre certaines décisions de leur Recteur.

Cependant, ce choix du comité AEEM de l’ex-FSJP d’aller en grève sans pourtant consulter le bureau de coordination a provoqué l’ire du bureau de coordination qui a aussitôt mis fin aux fonctions du responsable syndical en question. C’était au cours d’une réunion extraordinaire tenue le week-end dernier sous la présidence du premier responsable du bureau de coordination Hamadoun Traoré.

Le Secrétaire général adjoint du bureau de coordination, Modibo Diakité a surtout justifié cette sanction par le fait que M Diallo a été réfractaire à toutes les tentatives de négociation pour la reprise des cours au niveau de cette faculté. « Cela fait environ deux semaines que nous lui suggérons d’inviter ses camarades à reprendre les cours tout en lui donnant la garantie que nous allons prendre à bras le corps leurs revendications. Il a opposé un refus catégorique à cette proposition tout en laissant les étudiants dans la rue.

De telles pratiques sont contraires à nos ambitions pour une école apaisée et performante. Car nous voulons revendiquer tout en restant en classe » s’est justifié M Diakité. Qui s’est réjoui du fait que depuis cette sanction les cours ont repris normalement dans cette faculté de plus de 25 000 étudiants. Il faut savoir que l’intérim de Sékou Diallo est assuré par Bassirou Sangaré.

Kassoum THERA

Le 15 mars 2012