Partager

Un total de 53 personnes sont mortes dans la collision et l’explosion samedi d’un camion-citerne dans l’ouest de la République démocratique du Congo, selon un nouveau bilan provisoire publié lundi par le ministère congolais de la Santé. « A ce jour, le bilan de la collision de Mbuba est de 53 décès et 72 blessés hospitalisés », a indiqué le ministère dans un communiqué. « La situation est évolutive et le bilan va potentiellement s’alourdir. Les grands brûlés peuvent être victimes de défaillance d’organes et d’infections les premiers jours suivant l’accident », ajoute le ministère de la Santé. Dans le détail, 22 personnes sont mortes sur les lieux de l’accident, à 120 km à l’ouest de Kinshasa, 19 à l’hôpital Saint-Luc de Kisantu, la ville voisine, et « 12 personnes sur les 84 blessés admis dans les hôpitaux de Kinshasa sont décédées des suites de leurs blessures », selon la comptabilité officielle. Le ministère de la Santé avançait 39 morts dimanche soir. Les autorités locales et des témoins sur place avaient parlé de 50 à 60 morts samedi. Samedi matin, un camion-citerne transportant de l’essence est entré en collision avec un autre camion à hauteur du village de Mbuba près de Kisantu sur la route nationale 1 qui relie Kinshasa aux seuls débouchés maritimes de la RDC, Matadi et Boma. L’explosion et l’incendie du camion-citerne qui s’est propagé a tué et brûlé des dizaines de personnes, certaines au marché, et d’autres qui tentaient de récupéer le carburant s’écoulant sur la chaussée, d’après les témoignages.AFP