Partager

Au moins 67 personnes ont été tuées samedi près de Boromo (Burkina) dans la collision, suivi d’un incendie, entre un car ivoirien de transport de voyageurs et un camion de marchandises, selon un nouveau bilan communiqué dimanche par le procureur de la localité. Il s’agit d’un des accidents de la circulation les plus meurtriers de ces dernières années en Afrique de l’ouest, où les routes sont particulièrement dangereuses, notamment la nuit. Le car a complètement été déchiqueté par la violence du choc et sa carcasse projetée hors de la route. La cabine du camion a pour sa part entièrement été détruite. Le ministre burkinabè des Transports Gilbert Noël Ouédraogo, qui était sur les lieux samedi avec deux de ses collègues, a indiqué qu’il y avait une surcharge de passagers dans le car, en plus du transport de bétail. Dans un communiqué lu à la radio et à la télévision d’Etat, le gouvernement indique pour sa part que « ce drame qui vient allonger, hélas, la liste des victimes de la route interpelle chacun (…) sur le respect strict du code de la route« . (Afp)