Partager

C’est donc dans ce cadre que ce 10 août, la Commune IV du Distrit a initié une rencontre d’auto-évaluation de ses performances. Dans son mot de bienvenue, le maire de la commune a tenu à remercier les partenaires et évoqué tout l’intérêt et l’importance de la rencontre ,surtout qu’elle se tient à un moment où la performance est la règle, selon Issa Guindo, qui ose croire qu’à travers les discussions et échanges, les participants évoqueront tous les aspects positifs indispensables au développement économique de la commune.

La SNV-Bamako,dans le cadre de son programme de renforcement des capacités des collectivités territoriales“local capacity bulding”, a entrepris de nombreuses actions dans ce sens. Pour amener les communes à identifier leurs forces et faiblesses, et à définir leurs axes prioritaires de renforcement, la SNV-Bamako envisage d’apporter un appui à la réalisation des auto-évaluations des performances des collectivités territoriales, dans les 6 communes du district de Bamako.

L’objet de cette auto-évaluation est de répertorier les forces et faiblesses des 6 communes, en vue de préciser les axes d’appui prioritaires pour leur développement, initier les acteurs à l’utilisation des outils d’auto-évaluation des performances des communes, informer les acteurs set partenaires sur le niveau des résultats atteints, apprécier ces résultats sur la base des constats, réfléchir et tenter de se projeter dans l’avenir, en prenant des décisions susceptibles d’améliorer la situation.

Cette évaluation permet à la commune de mesurer l’évolution de ses compétences dans le temps et dans les domaines où les différentes acteurs rencontrent des difficultés, les solutions concertées à adopter, la capacité de gestion et de prise de décisions…

Les acteurs impliqués

Dans cette auto-évaluation, l’interpellation et l’implication concerne des acteurs tels que les maires et conseillers communaux (élus), les secrétaires généraux, régisseurs (agents communaux), les populations (hommes, femmes, jeunes, vieux…),les gouverneurs, préfets, sous-préfets, percepteurs (tutelle)…

L’analyse des résultats de l’auto-évaluation des performances de la Commune IV montre que ses efforts devront être concentrés sur la mobilisation des ressources financières et humaines, la planification- programmation du développement local, les produits et services, et les réalisations de la collectivité… Une grande vigilance devrait surtout être portée sur deux premiers domaines.

Bakoroba COULIBALY

15 aout 2007