Partager

Ce lundi 2 avril 2012, le collectif des ‘’jeunes Républicains’’ regroupant plusieurs associations de jeunes a organisé une conférence de presse au Carrefour des jeunes de Bamako. L’objectif de cette conférence était de lancer un cri de cœur à la communauté internationale en général et la Communauté économique pour le développement des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) en particulier à soutenir le Mali afin de faire face aux différentes crises.

La conférence de presse a débuté par l’exécution de l’hymne nationale du Mali. Pour trouver une solution idoine aux différentes crises que traverse le Mali, le collectif des ‘’jeunes Républicains’’ invite la communauté internationale à aider le Mali sur tous les plans. Ce collectif regroupe plusieurs associations de jeunes. Modibo Dembélé, membre du collectif, a fait savoir que le Mali n’a jamais été plus en danger qu’à l’heure actuelle.

A l’en croire, le Mali peut tanguer mais ne chavirera jamais. Le collectif des « Jeunes Républicains» a été créé, dit-il, dans le but de permettre aux jeunes démocrates maliens de s’exprimer, dans le cadre d’une synergie d’action, en faveur de l’unité nationale, de la cohésion sociale et pour lancer un appel pressent à la Communauté Internationale à venir au secours du Mali pendant ces moments difficiles que traverse notre Pays.

Il a signalé que cette coalition continuera à jouer un rôle de veille permanente et de sentinelle de la démocratie et n’hésitera pas à dénoncer toutes les dérives. Il a souligné que l’heure n’est plus aux beaux discours mais aux actes. Il a signalé que le Mali a été toujours présent chaque fois qu’il a été sollicité et que c’est au tour de la communauté internationale de le récompenser. Pour Abba Maïga, président du Grin, le problème est que les leaders politiques religieux et associatifs n’arrivent même pas à dire le même mot.

Selon lui, compte tenu de la gravité de la situation, il est nécessaire de s’unir car l’union fait la force « Nous lançons un appel à la communauté internationale de nous venir en aide car nous sommes incapables de résoudre ce problème, l’heure n’est plus aux critiques mais à l’action », a-t-il dit. Le président du Grin a signalé que le collectif condamne le coup d’Etat du 22 mars dernier qui remet en cause l’ensemble des acquis démocratiques, demande la libération immédiate de toutes les personnes arrêtées, invite les partis politiques et les organisations de la société civile à se mobiliser pour la restauration de la démocratie.

Aguibou Sogodogo

04 Avril 2012