Partager

Le 5 Juillet 2008, le terrain Camp-digue de Badialan I a abrité une cérémonie d’hommage organisée par le Collectif des femmes de Médina-Coura, et qui a enregistré la présence de tous les chefs de quartiers de Bamako et d’invités de marque.

Le Collectif des femmes de Médina-Coura a décidé d’organiser cette cérémonie en l’honneur du maire du District, M. Adama Sangaré, pour ses efforts et actions à l’endroit des femmes de son parti à Bamako, et plus particulièrement, à Médina-Coura. Sous la houlette de la présidente du Collectif, Mme Mariam Damba, la fête a été riche en couleurs.

Et pour cause : plusieurs groupes artistiques ont été invités, dont des chasseurs, une troupe folklorique, le chanteur Mangala Camara… Le choix de Badialan I n’est pas fortuit, car selon les organisatrices, il est du au fait que Adama Sangaré habite en Commune III. “C’est une manière, pour nous, d’être plus reconnaissante envers l’homme, pour tout ce qu’il a fait et qu’il continue de faire” , a déclaré la présidente du Collectif, Mme Mariam Damba.

Rappelons que Adama Sangaré qui est un membre influent de l’Adéma. Il vient d’être tout récemment (le mois dernier) élu Sécrétaire Général de la section III. Il est également le maire du District de Bamako depuis le décès de son prédécesseur Badoulaye Traoré. Selon nos sources, il est l’un des plus gros financiers du parti de l’Abeille dans la Commune III, ainsi qu’à Bamako.

C’est justement pour cela que les femmes de Médina-Coura ont tenu à lui réaffirmer leur remerciement. Selon elles, c’est grâce à l’intervention personnelle de Adama Sangaré que les femmes de Médine ont pu être élues dans les instances de prises de décisions.

Nous rendons grâce à Dieu et à Adama Sangaré de nous avoir permis de parler de nous-mêmes. Or, les femmes n’avaient jamais rêvé de cela” , a indiqué Mme Mariam Damba.C’est dire que cette attitude des femmes de Médina-Coura vient de prouver que les places et positionnements aux plus hautes instances du parti de l’Abeille seront rudes et âprement disputées.

En tout cas, en plus de sa Commune, Adama Sangaré vient de bénéficier d’un important soutien dans les autres communes de Bamako, à commencer par la Commune II. Ce qui augure de lendemains meilleurs pour les futures ambitions du maire du District. Alors que dans d’autres cas, ce sont les conflits internes qui minent et divisent les autres responsables soit d’un même parti, soit de partis politiques.

Pour les observateurs de la scène politique, cette cérémonie des femmes de Médina-Coura est un signal fort de la force et la capacité de mobilisation des partisans de Adama Sangaré, en vue des échéances futures, notamment avec le congrès de l’Adéma qui se dessine. Aussi, selon les uns, Adama Sangaré vient d’afficher ses intentions politiques. Mais selon les autres, ce sont des manoeuvres des partisans d’Adama Sangaré, pour mesurer leur dégré de soutien du maire du District.

Comme on le sait l’Adéma entend tout rafler, lors des communales de 2009 et des présidentielle et législatives de 2012. Et cela passe par une mobilisation des militants. En cas de succès du parti de l’Abeille en 2012, il faudrait être issu d’une véritable base solide pour prétendre à de plus hautes fonctions, soit au sein du Comité Executif, soit au sein des postes juteux ou de l’administration, soit pour être ministrable, tout court.

Comme on l’imagine, tous les moyens et stratégies sont bons pour parvenir à ses fins. C’est dire que si au sein de l’Adéma, certaines sections et sous-sections sont confrontées à des problèmes de renouvellement, d’autres sont projetés vers l’avenir, pour bien se replacer.

Sadou BOCOUM

08 Juillet 2008