Partager


En vue d’informer les citoyens et les partis politiques, Collectif-2007 pour le regroupement des partis politiques a organisé le 30 août dernier à son siège à Konatébougou (Commune I) un meeting d’information sur les activités qu’il a menées entre le 16 et le 30 août 2008.

S’il y a une situation qui préoccupe Collectif-2007, c’est la prolifération des partis politiques. Leur réduction de 113 à quelques-uns constitue le cheval de bataille de cette jeune association, dirigée par Karamoko Diarra.

De forum en forum, il ne cache pas ses objectifs politiques pour le Mali qui sont, entre autres : la lutte contre la détérioration des mœurs, la contribution à la définition des critères d’éligibilité à la magistrature suprême, l’assainissement de notre société.

Pour Collectif-2007, le nombre élevé des partis politiques n’est pas interdit par la démocratie encore moins par notre Constitution, mais c’est un phénomène qui n’a pas enregistré de résultats fiables. Ainsi, il réclame le regroupement de ces partis dans l’intérêt supérieur de la nation.

Le président de Collectif-2007 n’a pas caché ses opinions quant aux mauvaises prestations de certains partis sur le tissu social, le service public, l’éducation, la santé, etc. « Dès lors, il y a lieu d’organiser des réflexions sur la question afin que l’opinion nationale et internationale ne nous note mal », tranche M. Diarra.

Il s’est dit sidérer de voir les représentants des partis politiques à l’approche des élections faire la cours aux électeurs avant de disparaître.
Au nombre des contacts, Collectif-2007 dit avoir rencontré des représentants de la présidence de la République, des partis politiques comme l’UFDP, le Miria, l’ANC,le RPM, le Barica, le MCRM et le Bara qui ont tous compris son message.

Malgré les difficultés du combat qu’il mène, Collectif-2007 ne s’arrêtera tant que la lutte n’aboutit pas. Les partis politiques rencontrés sont unanimes sur certains constats en particulier l’inactivité des politiques sur le terrain en dehors des périodes électorales et la nécessité de définir les critères de création et d’existence des partis politiques.

Collectif- 2007 a pour emblème la main droite ouverte au pouce plié. Aux dires de son président, il se propose de déplier le pouce d’ici 2012 pour doter la main de toute sa fonctionnalité et, à son image, le Mali d’un socle démocratique véritable, indestructible et éternel pouvant servir d’exemple sur le continent et ailleurs.


Assitan Haïdara

08 Septembre 2008