Partager

L’Agence nationale pour l’emploi (ANPE), avec l’appui d’AFRISTAT et le CERCAP, organise depuis le mardi 30 octobre dernier un atelier sur la collecte et l’analyse des données sur le travail décent au Mali. Cet atelier s’adresse aux cadres Maliens du domaine de l’emploi. Son ouverture était présidée par le Directeur général de l’ANPE, Makan Moussa Sissoko et a enregistré la présence du représentant d’AFRISTAT, Ousman Koripo.

Il s’inscrit dans le cadre de la redynamisation du système d’information sur le marché du travail, en vue de la production, de l’analyse et de la mise à disposition des données régulières et fiables sur le travail, en général et sur le travail décent, en particulier.

Dans son allocution d’ouverture, le Directeur général de l’ANPE a indiqué que le suivi de l’emploi en général et du travail décent, en particulier, soulève des questions de production et d’utilisation de l’information sur le marché du travail. Il a également rappelé que «la revue technique et institutionnelle des Systèmes d’information sur le marché du travail (SIMT) réalisée par l’Observatoire économique et statistique d’Afrique subsaharienne (AFRISTAT) au cours du premier trimestre de l’année 2011 au Mali a montré que plusieurs indicateurs du marché du travail, en l’occurrence sur le travail décent, ne sont pas produits sur une base régulière».

Avant d’ajouter que le renforcement du Système d’information sur le marché du travail est l’un des éléments clés de la stratégie de reprise en Afrique contenu dans la feuille de route pour la mise en oeuvre du Pacte mondial pour l’emploi de décembre 2009 à Ouagadougou. Pour lui, le renforcement du Système d’information sur le marché du travail, l’un des éléments clés pour la mise en en oeuvre du Pacte mondial pour l’emploi est l’objectif prioritaire des autorités de notre pays.

Ainsi, a-t-il rappelé, «les Conférences des ministres en charge de l’emploi et de la formation professionnelle de l’espace UEMOA de Bamako, en avril 2010, de Bissau, en mai 2011, et de Niamey, en juillet 2012, ont adopté le principe de la création de l’Observatoire sous régional de l’emploi et de la formation de l’UEMOA (OSREF UEMOA).

Celui ci sera alimenté par les données fournies par les Observatoires nationaux de l’emploi et de la formation (OEF). Ainsi, le Programme Pays de Travail Décent (PPTD) en cours de finalisation par le gouvernement malien avec l’assistance technique du BIT, comporte une composante statistique du travail décent afin d’élaborer régulièrement un profil pays de travail décent du Mali. Cette composante doit être soutenue par un programme de statistiques du travail décent intégré».

Makan Moussa a aussi expliqué que notre système statistique national n’est pas suffisamment outillé pour rendre compte de la dynamique et des tendances du marché du travail. Ses insuffisances sont entre autres, une faible connaissance du marché du travail due à l’absence d’un programme d’opérations de collecte de données régulières sur l’emploi, et la faiblesse des outils méthodologiques des structures de production des données statistiques.

Youssouf Diallo

01 Novembre 2012