Partager

Les 21 et 22 octobre 2017, le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Maouloud Ben Kattra, était en tournée dans la région de Gao. Des actions ont été faites à l’endroit des populations de la région, et des populations des régions de Ménaka et Kidal présentes à Gao, dans le cadre du lancement des projets de formation de la feuille de route et du plan d’actions du ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle.

A Gao, 778 bénéficiaires ont été concernés pour 16 kits d’insertion dans les domaines de la plomberie sanitaire, le carrelage, l’infographie, la savonnerie, la transformation agroalimentaire, la transformation du lait, la pisciculture, l’aviculture, l’embouche, la mécanique-auto, la boulangerie, l’électricité-bâtiment, la maçonnerie, la construction métallique, la maroquinerie, la plastique-décoration, la forge, la bijouterie et la peinture bâtiment.

Dans la Commune rurale de Gabéro, 200 bénéficiaires ont été dotés de six kits d’insertion dans les domaines du maraîchage, la coupe-couture, la maintenance et l’entretien des tricycles, les techniques d’entretien des puits et l’énergie solaire.
Dans le cercle de Bourem, 260 bénéficiaires ont été formés et installés pour huit kits d’insertion dans les domaines de la teinture, la sonnerie, l’embouche bovine, la culture du bourgou, la santé animale, la coupe-couture et pisciculture. Au total, 1298 bénéficiaires étaient concernés pour la région de Gao.

Pour la région de Ménaka, il s’agissait de 50 bénéficiaires pour deux kits en plomberie sanitaire et en savonnerie, et pour la région de Kidal, 50 bénéficiaires pour deux kits en broderie chinoise.

Formation et insertion

De manière plus spécifique, l’Agence nationale pour l’emploi a déroulé, à Gao, onze activités de formation/insertion au profit de femmes et de jeunes, à travers 80 associations et groupements de femmes et de jeunes devant créer 300 emplois directs. Les thématiques de formation, au titre des corps de métiers, concernent la maçonnerie, la menuiserie, le carrelage, la restauration, la boulangerie, la mécanique et la savonnerie.

A Kidal, trois activités de financement de projets auto-emploi sont ciblées. Ainsi, trois promoteurs vont créer 30 emplois directs à raison de dix par promoteur. Les secteurs de financement des unités sont du domaine de la tannerie, de l’alimentation et la savonnerie. A Ménaka, les interventions concernent le financement de formation/insertion en Cree (Créer son entreprise), en Germe (Gérer mieux son entreprise) et en Tre (Techniques de recherche d’emploi), au profit de trois associations de jeunes et trois associations de femmes devant consolider 100 emplois directs et 30 nouveaux emplois dans le cadre de nouvelles unités de production.

Des fonds de roulement seront octroyés dans le cadre de la convention ANPE/Fare à toutes les unités de production auto emploi dans les régions de Gao, Kidal et Ménaka. Le critère déterminant est l’insertion dans un secteur de transformation et de création de valeur ajoutée.

Le plafond du fonds rotatif est de l’ordre de 60 millions de F CFA par projet et demeure être un prêt remboursable et garanti à hauteur de 80 % par le Fare et 20 % par le promoteur. Le montant total des investissements socio-collectifs de l’ANPE en faveur des unités de projets auto-emploi, dans le cadre de la feuille de route et du plan d’actions du ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle est de l’ordre de 32 millions de F CFA pour les régions de Gao, Kidal et Ménaka.

Paix et développement
Maouloud Ben Kattra a insisté sur la réalisation de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale issu du Processus d’Alger. Un accord qui est une haute priorité pour S. E. M. Ibrahim Boubacar Kéita, président de la République, chef de l’Etat et pour le Premier ministre M. Abdoulaye Idrissa Maïga. Le ministre a affirmé qu’il jouera pleinement sa partition dans ce sens, et aussi dans le cadre de la réalisation du Programme présidentiel pour le Mali.

Il a adressé ses remerciements aux autorités administratives, politiques, traditionnelles, coutumières et religieuses, ainsi qu’aux braves populations de Gao, Haoussa-Foulane, Gabéro, Bourem, Berra, Sonni Ali Ber, Ménaka et Kidal, qui ont réservé un accueil très chaleureux, empreint de fraternité, de paix, de cohésion sociale et de réconciliation à sa délégation et à lui-même.

Le ministre était en compagnie du directeur de cabinet du gouverneur de la région de Gao, des députés élus à Gao et à Bourem, du président de l’Autorité intérimaire de Gao, du préfet du cercle de Gao, du président du Conseil de cercle de Gao et de Bourem, et des représentants des autorités et bénéficiaires de Ménaka et Kidal.
La délégation ministérielle, venue de Bamako, comprenait les membres du cabinet, les directeurs du Fonds d’appui à la formation professionnelle et à l’apprentissage (Fafpa), l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE), l’Agence pour la promotion de l’emploi des jeunes (Apej), le Programme national d’action pour l’emploi en vue de réduire la pauvreté (PNA/ERP), le Projet de développement des compétences et emploi des jeunes (Procej), le coordonnateur du Projet de formation professionnelle, insertion et appui à l’entrepreneuriat des jeunes ruraux (Fier).

Source ministère de l’Emploi

L’Indicateur du Renouveau du 25 Octobre 2017