Partager


Rien ne va plus entre le ministre de l’Equipement et des Transports, M. Ahmed Diane Sémega et son homologue de la Jeunesse et des Sports, M. Hamane Niang. A l’origine de la dispute entre ces deux membres du gouvernement il y a la Jeunesse du Mouvement Citoyen acquise à la cause du président de la République, M. Amadou Toumani Touré.

En effet, après l’éviction du gouvernement de Mme Bah Hawa Keïta, alors ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle et marraine désignée de la Jeunesse du Mouvement Citoyen (JMC), Hamane Niang est devenu le parrain en remplacement de Mme Bah Hawa Keïta. C’est pourquoi de plus en plus, le ministre de la Jeunesse et des Sport préside les activités de la JMC.

C’est à cause du soutien qu’il apporte à la jeunesse acquise à la cause du président de la République que le président du Comité Exécutif National (CENA) du Mouvement Citoyen, Ahmed Diane Séméga en veut à Hamane Niang, selon nos sources.


Relations Hamane Niang-JMC

Avant la formation du gouvernement du Premier ministre Modibo Sidibé le 3 octobre dernier, c’est Mme Bah Hawa Keïta, alors ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle qui était la marraine désignée de la Jeunesse du Mouvement Citoyen. A cet titre, à chaque fois que cette frange de la jeunesse malienne veut organiser une activité (meeting, conférence de presse, atelier de formation) elle sollicite l’apport de la marraine.

Mme Bah Hawa Keïta, pendant son séjour au gouvernement, a accordé une attention particulière à toutes les activités de la JMC. Elle ne menageait ni son temps, ni son énergie et parfois même son argent pour donner satisfaction aux jeunes. Après l’éviction de Mme Bah Hawa Keïta du dernier gouvernement de l’ancien Premier ministre Ousmane Issoufi Maïga dit “Pinochet”, la Jeunesse du Mouvement Citoyen ne savait plus où donner de la tête.

Entre elle et le CENA, c’est comme entre chien et chat. C’est dans ce contexte qu’elle trouva un échos favorable chez Hamane Niang, l’actuel ministre de la Jeunesse et des Sports. Du coup le successeur de Natié Pléah au département de la Jeunesse est devenu le parrain de la JMC.

Le 3 mai 2008, la Jeunesse du Mouvement Citoyen a organisé un grand meeting de soutien au président Amadou Toumani Touré au Centre International de Conférences de Bamako (CICB). Cette activité, présidée par le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, M. Maharafa Traoré a été parrainée par Hamane Niang, ministre de la Jeunesse et des Sports.

Le lendemain, c’est-à-dire le 4 mai 2008, les jeunes du Mouvement Citoyen ont organisé une conférence-débats toujours au CICB pour expliquer le Projet de Développement Economique et Social (PDES) du président ATT à d’autres jeunes. L’animateur principal de cette conférence de presse était Hamed Sow, ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau. Le ministre Ahmed Diane Séméga, en tant que président du Comité Exécutif National (CENA) du Mouvement Citoyen n’a jamais digéré pourquoi Hamane Niang a présidé les activités de la JMC et non lui.

Relation SEMEGA-JMC

La désignation de Ahmed Diane Séméga comme président du CENA en mars 2008, en remplacement de Djibril Tangara a suscité de l’espoir chez beaucoup d’adhérents et de sympathisants du mouvement quant à la recherche de l’unité au sein du groupe. Ils ont été confortés dans leur conviction le 20 avril 2008 lors de la conférence des cadres du Mouvement Citoyen dans la salle de presse du CICB.

Ce jour-là, Séméga a véhiculé un message d’union et d’entente à ses collègues au risque de disparaître pour toujours sur le terrain politique. Au lieu de travailler avec tous les jeunes se réclamant du Mouvement Citoyen, Séméga a préféré collaborer avec une tendance au détriment de l’autre. Le ministre de l’Equipement et des Transports a activement soutenu le 26 mai 2008 une conférence de presse de la tendance de jeune du mouvement proche de lui.

Ladite conférence de presse avait pour objectif d’expliquer le PDES en langue nationale bambara. La tendance de jeunes proches de Séméga est dirigée par un certain Abdoulaye A. Koné dit “Rivo” et Modibo Touré, tandis que l’autre tendance qui travaille avec Hamane Niang est présidée par Amadou Koïta et compte dans ces rangs “Djicoroni Lassi”, Ibrahim Diallo, Jean-Pierre Ménard dit “Jano” entre autres.


HAMANE NIANG est de quel bord politique ?

Si le ministre Ahmed Diane Séméga est le président du Comité Exécutif National (CENA) du Mouvement Citoyen, on ne pourra pas dire le même pour le ministre Hamane Niang qui n’appartient à aucune structure du Mouvement Citoyen, même s’il est proche du président de la République.

Mais dans l’entourage de Séméga, certains militants et responsables murmurent que le ministre Hamane Niang serait un militant du RPM qui veut virer au Mouvement Citoyen. Du côté du département des Sports, on rejette ces allégations.
Jusqu’où ira le bras de fer entre le ministre de l’Equipement et des Transports et celui de la Jeunesse et des Sports ?


Daba Balla KEITA

18 Juillet 2008