Partager

Le Président-Directeur Général de la Banque de Développement du Mali (BDM-SA), Abdoulaye Daffé, vient d’être élu président du Club des dirigeants des banques et établissements financiers d’Afrique pour un mandat d’un an renouvelable. L’élection de M. Daffé à la tête de ce club prestigieux est intervenue le vendredi 9 février au terme des travaux de son assemblée générale.

« Il est un membre important du Club et dirige une banque importante. Son apport permettra de donner plus de visibilité à notre institution. Il a déjà présidé l’Association professionnelle des banques et établissements financiers du Mali avec des résultats connus de tous » a relevé le président de l’AFH-BOA, Paul Derreumeux en évoquant le choix porté par le Club sur Abdoulaye Daffé.

Dire que le nouveau président du Club dirige une banque importante est une déclaration pertinente si l’on sait que la Banque de Développement du Mali vient d’être classée au rang de 4e banque de la zone UEMOA. Une place d’autant plus enviable qu’elle est devancée dans ce classement essentiellement par des banques du groupe de la BICI et de celui de la Générale, soutenues par des capitaux français.

La BDM-SA, la première banque du Mali par son total de bilan, qui se taille 40% des ressources sur le marché bancaire national, vient de réaliser un résultat d’exploitation bénéficiaire de plus de 4 milliards de FCFA, à l’issue seulement des neuf mois d’activités sur l’exercice 2006. Les informations relatives à ces performances ont été rendues publiques à la faveur de la 33e session du Conseil d’administration de l’établissement bancaire, tenue le 19 janvier.

Au-delà de ces performances, la BDM-SA a également donné la preuve de son efficacité à travers son soutien décisif en faveur des secteurs vitaux de l’économie malienne. En témoigne le financement, depuis de longues années, de la campagne de commercialisation du coton graine. Sans compter les appuis en direction de l’industrie, des PME-PMI, des services.

Abdoulaye Daffé n’a pas peu contribué au success story depuis l’enclenchement du redressement par la partie marocaine de cette banque qui était au bord du dépôt de bilan, après la gabegie qu’elle a subie sous la deuxième République. Un des temps forts de cette épopée a été la fusion-absorption réussie de la Banque Malienne de Crédit et de Dépôt (BMCD) qui a permis à la BDM-SA d’acquérir une dimension internationale et se tailler, par la suite, une place de choix dans le concert de l’intégration sous-régionale et régionale.

Faut-il rappeler, à cet effet, le rôle prépondérant que la BDM-SA a joué dans la création de la BDU, la Banque de l’Union, la plus grande banque de la Guinée Bissau en termes de total de bilan ?

Le Club des dirigeants des banques et établissements financiers d’Afrique a été créé en 1989 par 25 banquiers africains réunis à Lomé. Il regroupe, aujourd’hui, plus de 100 dirigeants de banques et établissements financiers d’Afrique. Le Club se réunit deux fois par an : un forum d’été qui a lieu en Europe et l’Assemblée générale qui se tient au mois de février en Afrique.

Yaya SIDIBE

13 février 2007.