Partager

L’Agence nationale de la sécurité sanitaire des aliments a décerné des prix à six entreprises de la place qui se sont montrées les plus performantes du point de vue de la qualité de leurs produits

La 5ème Semaine de la sécurité sanitaire des aliments s’est achevée vendredi dans l’après-midi au Palais de la culture Amadou Hampaté Ba. La cérémonie a été marquée par la remise des prix du concours de promotion de la sécurité alimentaire par l’Agence nationale de la sécurité sanitaire des aliments (ANSSA).La cérémonie a enregistré la présence les représentants des entreprises primées, les responsables de ANSSA autour de ceux des ministères de la Santé et de l’Hygiène publique et du Développement industriel.

En effet, plusieurs entreprises ont trouvé la démarche de l’ANSSA salutaire en acceptant de participer à ce concours de promotion de la qualité dans notre pays. Toutes ces entreprises ont fait la compétitiondans la règle de l’art, tout en se conformant aux critères définis. Ce qui a permis à 6 d’entre elles d’obtenir des prix. Il s’agi de l’entreprise Nina service qui a enlevée« le prix de bonne pratique d’hygiène pour la restauration ». Les prix de la bonne pratique de fabrication et de transformation sont revenus respectivement aux entreprises Somabis et Apane. Quant à celui de la maîtrise du système Haccp, il a été remporté par Kissima entreprise. Enfin le gros de ces prix relatif à ISO 22 000 à été décerné à l’entreprise Danaya céréales.

Dr Sekou Oumar Dembélé soulignera que ces entreprises qui viennent d’être distinguées à travers ces trophées et attestations de reconnaissance, viennent ainsi grossir la liste des lauréats des précédentes éditions.Pour terminer, il a exhorté les entreprises agroalimentaires à unir leurs efforts pour faire de la qualité leur crédo.

Quant à son collègue du ministère du Développement industriel, Mme Ag Erless Oumou Coulibaly, le prix national de la sécurité sanitaire des aliments a pour ambition de promouvoir la qualité de nos alimentaires. De même, il contribue à protéger la santé des consommateurs et lever les barrières ou obstacles à la commercialisation de nos produits sur les marchés régionaux et internationaux. Elle a également pris l’engagement au nom de son département à examiner minutieusement les recommandations qui ont sanctionnées les travaux de l’édition 2017.

Diakalia M Dembélé

du 26 Décembre 2017