Partager

Le Mali regorge de beaucoup de joueurs talentueux. En témoigne cette pléiade de professionnels qui évoluent dans les clubs étrangers et qui font beaucoup parler d’eux, notamment en France, en Angleterre, en Italie, en Espagne.

Sur le plan national, le Mali regorge également de talents. Un jeune joueur qui retient ici notre attention s’appelle Adama Sidibé, surnommé affectueusement par ses fans «Damus».

Né en 1982 à Bamako, Adama Sidibé (célibataire) mesure 1m79 pour 73 kilos. Son entrée dans le monde du football est toute une histoire. Le jeune Damus fait ses premiers pas dans son quartier à Faladié-Sokoro où il participe aux tournois inter quartiers. Après un passage au «Soleil d’Afri-que», il est accueilli au Centre Salif Kéïta (CSK) où il reçoit une formation de qualité. Outillé, il s’engage avec les cadets du Djoliba AC.

N’ayant pas eu beaucoup de chances pour s’imposer, il rejoint son premier club, «Soleil d’Afrique». Cette fois-ci, il acquiert une maturité qui lui permet par la suite d’être admis au Stade malien de Bamako. Après avoir quitté les Blancs de Bamako, il fourbit ses armes successivement au Club Olympique de Bamako (COB) et au Real. Sollicité par les Burkinabé, il prêtera ses services à l’Asfa Yennenga, club de première division. Il vient de regagner le bercail et est actuellement en passe d’évoluer avec le CSK.

Il faut souligner qu’Adama Sidibé a défendu les couleurs maliennes en ce qui concerne les compétitions continentales, voire mondiales. Il a participé à la Coupe UFOA, au tournoi Amilcar Cabral, au tournoi de la solidarité qui s’est joué en Arabie Saoudite. Il a été sélectionné deux fois pour participer à la Coupe d’Afrique militaire de football (Camfoot au Mali et au Cameroun). Rappelons que lors de la 6è édition de la Camfoot qui s’est jouée du 5 au 17 décembre 2006 au Cameroun, il a été sacré 2è meilleur buteur. Toute chose qui a honoré le Mali tout entier. Damus a aussi participé à la Coupe du monde militaire jouée en Allemagne.

Cette participation du jeune Adama Sidibé à ces différentes compétitions prouve à suffisance qu’il regorge de qualités. C’est d’ailleurs un joueur polyvalent, car il peut bien faire l’affaire à l’attaque comme au milieu de terrain. Calme et serein à l’image d’un Kanouté, ce jeune pourra apporter quelque chose au Mali, s’il venait à intégrer les Aigles seniors.

D’ailleurs, son ambition est de faire une grande carrière. «Quand j’étais encore tout petit, mon idole était Salif Kéïta, actuel président de la Femafoot, dont le jeu était sans reproche. Il m’a toujours émerveillé surtout avec son sacre de premier ballon d’or africain. J’aimerais aller plus loin, en suivant ses traces. C’est pour cette raison que je continue à travailler dur», a-t-il précisé.

Cet ancien sociétaire de l’Asfa Yennenga du Burkina-Faso va donc porter les couleurs du CSK, en attendant d’être sollicité en équipe nationale ou par un grand club de l’Occident.

Bruno Loma

13 Mars 2008.