Partager

Avec un score de 73,4 contre 71,02 l’année passée, le Maroc conserve son avance en Afrique du Nord et se classe au troisième rang des pays de la région de l’Afrique du Nord et du Moyen Orient (MENA), derrière les Émirats arabes unis (16ème) et le Bahreïn (43ème), et devant l’Arabie saoudite (62ème), Oman (68ème), la Jordanie (75ème), le Qatar (77ème), la Tunisie (78ème), le Koweït (83ème) et l’Egypte (114ème). Au niveau africain, le rapport souligne que le Maroc conserve sa troisième position derrière l’île Maurice, qui se classe au 13ème rang mondial, le Rwanda (38ème), et devant le Kenya (56ème), l’Afrique du Sud (84ème), le Sénégal (123ème) et le Nigeria (131ème). Cette performance démontre la pertinence des choix économiques du Maroc et reflète la dynamique de cette économie Nord africaine basée sur la clarté de la vision de son leadership et les réformes en profondeur dans tous les domaines. Un bon exemple à suivre dans la sous région. Dans l’édition 2020 du rapport sur l’environnement des affaires publié jeudi par la Banque mondiale, qui permet de mesurer l’attractivité d’un pays, le royaume se hisse au 53ème rang sur 190 pays, soit un bond de sept places par rapport au classement de 2019. Le Maroc se rapproche ainsi des 50 plus grandes économies mondiales grâce à une série de mesures et de réformes visant à dynamiser l’activité économique et entrepreneuriale.