Partager

Le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud), dans son rapport 2006, classe le Mali 175e sur 177. Les plus hautes autorités refusent ce classement et entendent donner une réponse à l’institution des Nations unies.

Le Pnud a publié mercredi dernier à Washington DC son rapport 2006 sur l’Indice de développement humain (IDH) dans le monde. Notre pays est classé 175e sur les 177 pays couverts par le rapport 2006.

Du coup, notre pays ne figure pas sur la liste des pays du continent ayant la possibilité d’atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) de 2015, établie par la Banque mondiale.

L’équipe d’experts indépendants qui a réalisé le rapport classe le Mali parmi les nations au développement humain faible. Ils estiment que les acquis en matière de l’espérance de vie, de revenus par tête, du niveau d’éducation, du respect des droits des femmes, de la bonne gouvernance n’ont pas évolué.

Ce classement du Pnud est réfuté par les plus hautes autorités du pays, qui pensent que notre pays a fait des avancées notables dans les domaines utilisés par les experts pour établir leur classement.

Très remonté contre le travail de l’équipe d’experts, le chef de l’Etat, avant de s’envoler samedi pour les Etats-Unis a donné une instruction ferme au Premier ministre, Ousmane Issoufi Maïga afin qu’il apporte la preuve contraire selon laquelle, le Mali mérite mieux que la place qui lui est attribuée.

Mandat a été donné par le PM au ministre du Plan Marimatia Diarra de préparer la réponse du gouvernement malien. Des conseillers du ministre ont été sollicités samedi et dimanche derniers pour préparer la rencontre de ce matin devant réunir les 8 départements intervenants dans les questions de développement humain.

Le gouvernement entend organiser dans les jours à venir une conférence de presse au cours de laquelle il ne manquera pas de développer des arguments contraires pour réfuter la place qui nous est attribuée dans la queue du peloton.

De sources proches du ministère du Plan, on pense que le classement qu’occupe le Mali dans le rapport Pnud 2006 n’est pas juste. De l’avis de nombreux experts au développement, notre pays connaît de bonnes avancées en matière de bonne gouvernance.

« Depuis quelques années, le Mali est en train de faire des avancées significatives dans tous les domaines. Nous ne comprenons pas comment les experts du Pnud font ce classement bizarre », affirme un haut cadre.

En Afrique, seule l’Ile Maurice figure parmi les Etats à IDH élevé. Le Niger, 177e, considéré comme l’un des pays les plus pauvres du monde, est la lanterne rouge du classement. Le Burkina Faso (174e), le Mali (175e), suivi de la Sierra Leone (176).

Le rapport indépendant, publié par le Pnud, a comme auteur principal Kevin Watkins, avec la contribution du président brésilien Luiz Inàcio Lula Da Silva, du secrétaire général de l’ONU, du ministre des Finances britannique Gordon Brown, de l’ex-président américain Jimmy Carter et de l’ex-ministre des Finances du Nigeria, Ngozi Okonjo.

Amadou Sidibé

13 novembre 2006.