Partager

A l’approche des vacances, les accidents de la circulation sont de plus en plus nombreux. Il ne se passe pas un seul jour sans qu’un élève ne soit victime de l’inconscience de certains usagers de la route. Le week- end dernier, nous avons été témoins d’une scène, pour ne pas dire d’un accident qui interpelle nos autorités.

Les faits : une dame au volant de son “France au revoir” dont l’âge “rivalise” avec celui du neem du quartier, un portable collé à l’oreille comme du chewing-gum, percute un cycliste. Ce dernier est projeté à plusieurs mètres du véhicule.

Ceux qui pensaient que notre “brave” dame allait se précipiter hors de son véhicule pour “s’occuper” de l’accidenté sont passés à côté. La dame d’une sérénité diabolique est restée plus d’une minute dans son véhicule, le portable toujours collé à l’oreille et en pleine conversation, on ne sait avec quel “dieu”.

Face à l’attroupement des badauds, madame s’est maintenant sentie obligée de sortir de son véhicule. Pendant ce temps, l’accidenté se tordait de douleur, le pauvre ! Une fois hors de son véhicule, pour un homme vraiment humain, on pensait qu’elle allait se diriger vers l’accidenté pour constater l’ampleur de ses blessures.

Erreur totale. La dame, le portable toujours collé à l’oreille a fait d’abord le tour de son véhicule pour constater d’abord si son “France au revoir” n’est pas “blessé”. C’est en ce moment qu’un jeune homme, visiblement révolté par le comportement inhumain de cette dame, s’approche de cette dernière et une gifle bien placée projette son portable très loin. Le jeune homme lui tient à peu près ce langage :

Madame, je suis sûr que vous n’avez pas d’enfant et vous n’allez même pas en avoir. Vous cognez un enfant et ce qui vous intéresse c’est le portable et le véhicule…Appelez la police, je suis prêt à faire la prison pour cette gifle”.
Applaudissements nourris dans la foule. Fort heureusement, notre accidenté s’en est sorti avec de légères blessures. Sa bicyclette n’a subi aucun dommage.

Ce cas n’est certainement qu’un exemple parmi tant d’autres. C’est pourquoi, il est important de rappeler à nos autorités qu’elles avaient promis, il y a de cela quelques mois, de sévir contre toutes ces personnes qui utilisent le portable en circulation. Nous espérons que ce dossier n’a pas été rangé dans les placards comme il est de coutume dans notre pays.

Si c’est le cas, il est temps de le faire sortir pour le bonheur des vacanciers, des usagers de la route. La sécurité des citoyens incombe d’abord au gouvernement.

Cependant, dans ce qui nous paraît être un cri de cœur, on peut interpeller aussi nos élus. Car si le gouvernement tarde à réagir, à prendre des mesures, les députés peuvent à travers une “question orale” ou une proposition de loi mettre tout le monde d’accord. Ce qui est sûr, ce n’est pas trop demander à nos honorables députés.

Cela serait certainement une occasion “d’équilibrer” propositions de loi et projets de loi au niveau de l’Hémicycle. Alors, autorités, la balle est dans votre camp. “Osez” et le phénomène du portable en circulation “disparaîtra”.

Gnimadi Destin

04 Juillet 2008