Partager

Le Mali à l’instar des 54 Etats africains célèbre le cinquantenaire de l’Union Africaine. C’est par la traditionnel montée des couleurs à la tour de l’Afrique que le premier ministre Diango Cissoko accompagné d’une flopée de ministres dont celui des maliens de l’extérieur et de l’intégration africaine Me Demba Traoré à donné le ton de la fête le samedi 25 Mai 2013.

Le Mali de Modibo Keita l’un des pères fondateurs de l’Organisation de l’Unité Africaine (O .U .A) ne pouvait rester en marge de cette fête commémorant les cinquante bougies de l’organisation continentale, assure le premier ministre. Depuis sa création, beaucoup a été fait mais il reste encore beaucoup à faire ajoute-il. Comme nos prédécesseurs, mon gouvernement accompagnera l’organisation afin que l’unité tant chérie par les africains soit une réalité souligne-t-il. Me Demba Traoré, le ministre des Maliens de l’extérieur et de l’intégration africaine a entamé ses propos dans la salle Balla Moussa Keita du Centre International de Conférence de Bamako en faisant la genèse de l’Union Africaine. Selon lui, le 25 Mai 1963 à Addis Abèba en Ethiopie, trente chefs d’Etats et de gouvernement de l’Afrique ont porté sur les fonts baptismaux l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA) avec comme mission d’achever la décolonisation du continent, de réaliser son unité et promouvoir le développement économique et social des populations.

L’Organisation de l’Unité africaine a été remplacée le 09 juillet 2002 par l’Union Africaine, créée pour accélérer l’intégration politique et économique du continent et faire face aux nouveaux défis qui l’assaillent notamment la prévention et la résolution des conflits et l’instauration de la bonne gouvernance. Il a fait savoir que c’est depuis 1994 que le gouvernement du Mali a instauré la semaine de l’intégration africaine avec comme objectif principal la popularisation des idéaux de l’unité africaine. Il est revenu sur la crise socio politique que traverse notre pays. Une crise larguée sur notre territoire par des forces du mal, ces forces qui pillent et tuent aux noms des valeurs pour lesquels elles n’ont aucune considérations.

Pour la résolution de cette grave crise, le Mali à bénéficié d’un appui très déterminant des Organisations internationales notamment la CEDEAO et l’Union Africaine. Preuve de plus que le Mali ne célèbre pas que les cinquante ans de l’UA, mais qu’il célèbre aussi la solidarité africaine et apprécie les avantages de l’intégration sous régionale et régionale a indiqué le ministre. Il a tenu à rendre un vibrant hommage aux pères fondateurs de l’OUA ainsi qu’a tous ceux qui ont contribué à l’émergence et à la promotion du concept du panafricanisme. La conférence débat sur le thème « le rôle de l’Union Africaine dans la prévention et la résolution des conflits en Afrique » a été introduite par le Docteur Issaka K Souaré de la Mission International pour le Mali (MISMA).

Moussa Samba Diallo

Le Républicain du 27 Mai 2013