Partager

Cette coupure qui nous manquait tant entrera en circulation le 30 novembre

A l’occasion de la célébration du cinquantième anniversaire de la création de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), les autorités de l’institution monétaire ont animé samedi matin une visioconférence au siège de la Banque à Dakar. L’objet de cette conférence, suivie par l’ensemble des responsables nationaux de l’institut d’émission et leurs collaborateurs, était le lancement du nouveau billet de 500 FCFA. La nouvelle coupure sera mise en circulation à partir du 30 novembre prochain. Il faut rappeler que le billet de 500 Fcfa avait déjà existé avant d’être remplacés par une pièce de la même valeur au grand désespoir des consommateurs, surtout dans notre pays où ladite coupure jouait un rôle hautement social.

Le nouveau billet en couleur orange, comporte en son verseau une savane avec un couple d’hippopotames au bord d’une vallée. Il sera reconnu par une file de sécurité qui est visible en trait discontinu.

Dans son allocution à l’occasion de la cérémonie, le gouverneur de la BCEAO, Tiémoko Meylé Koné a exprimé sa gratitude aux responsables de l’UEMOA avant d’assurer que la Banque centrale va poursuivre la réflexion afin de mieux s’acquitter de sa mission de service public et d’œuvrer en faveur du développement de notre espace commun.

Consciente de cette mission et de l’importance que revêt la circulation fiduciaire, la Banque a injecté en 2012 des petites coupures et pièces de monnaie dans la circulation. Cette tendance se poursuivra en 2012, a-t-il souligné.

Le président de la République du Sénégal Maky Sall, qui était le principal invité d’honneur de la cérémonie, a au nom du président en exercice de l’UEMOA, Faure Gnassingbé, empêché, félicité le gouverneur pour ses initiatives depuis son arrivée aux affaires. Il a également salué les pères fondateurs de l’Union pour leur vision.

Évoquant l’histoire de la BCEAO, Maky Sall a rappelé que c’est dans les années 1970 que le siège de la Banque a été transféré de Paris à Dakar. Les années 1990 ont été celles de ses grands chantiers et de la modernisation de la politique monétaire. Par ailleurs, l’un des grands mérites de la Banque centrale a été sa contribution à la création de l’UEMOA en vue de l’approfondissement de l’intégration économique sous-régionale.

Aujourd’hui, la BCEAO est devenue une banque de référence dont il a salué le professionnalisme et l’engagement. « En 2012, la BCEAO est une banque forte et crédible », a-t-il souligné.

Maky Sall a ensuite visité le Musée de la monnaie et signé le livre d’or de la BCEAO. Les responsables de l’institution ont annoncé qu’une campagne d’information sur le nouveau billet débutera très prochainement dans l’UEMOA.

Pour plus d’informations, veuillez cliquer ici

FATOUMATA MAIGA

05 Novembre 2012

Essor