Partager

La banque centrale du Zimbabwe a ordonné mercredi à cinq des 25 établissements bancaires du pays, actuellement sous-capitalisés, de se mettre rapidement en règle sous peine de fermer, selon un communiqué. « L’ensemble des établissements non en règle ont jusqu’au 14 février 2012 pour finaliser leurs mesures de recapitalisation ou leurs opérations de fusion et acquisition », ajoute le communiqué, signé du gouverneur de la banque centrale Gideon Gono. La banque centrale impose aux banques d’avoir un capital minimum de 12 millions de dollars (9 millions d’euros) et aux banques d’affaires d’avoir au moins 10 millions de capital et 50.000 dollars d’actifs. (…)« Au plus tard le 29 février, la banque centrale se réserve la possibilité de contacter les établissements incapables d’identifier des partenaires crédibles et de finaliser leurs opérations de recapitalisation », a ajouté M. Gono. La banque se réserve la possibilité d’agir à partir du 31 mars. L’économie du Zimbabwe donne des signes de reprises après une décennie de crise qui a conduit plusieurs banques à la fermeture, à un placement sous administration judiciaire ou à une fusion. AFP.