Partager

Me Mountaga Tall rentré au bercail le vendredi dernier après avoir séjourné à Paris depuis le 7 avril 2008. Le président du CNID Faso Yiriwa Ton était hier pour la première fois avec les hauts responsables des sections de son parti venus nombreux de l’intérieur du pays comme du District de Bamako.

Cette rencontre de Bamako qui va durer du 16 au 17 octobre 2008 a pour objectif le renforcement des capacités des responsables du parti pour la bonne marche du plan d’action de la campagne 2009 du CNID. Cela en vue d’obtenir les meilleurs scores aux échéances électorales de 2009 voire l’ascension du candidat de leur parti à Koulouba en 2012.

L’ouverture de cet atelier de renforcement de capacité était présidée par le président du parti lui même, accompagné du ministre N’Diaye Bah et de la première vice-présidente, l’Honorable Mme Sissoko Fanta Mantchini Diarra, élue en commune V.

L’espoir du CINID

A travers cet atelier visant à renforcer la capacité des responsables de ce vieux parti, les hauts cadres entendent réitérer leurs actions démocratiques en faveur de tous les militants et sympathisants du CNID Faso Yiriwa Ton dans leur combat de tous les jours. Un moyen de donner un nouveau souffle au parti lui permettant de récupérer la place qui devrait normalement être la sienne.

C’est pourquoi durant ces deux jours, les travaux porteront sur la présentation des objectifs et l’adoption du plan de travail, le statut, le règlement du parti ainsi que le plan d’action de campagne 2009. Il s’agit, à travers ces travaux, de confier à chacun des militants des tâches qui afin que le parti puisse atteindre ses objectifs dans les mois à venir.


La consolidation de la démocratie

Avant d’entrer dans le vif de son discours d’ouverture, le président du parti a, au nom du comité directeur du parti et des militants de Bamako, souhaité la bienvenue des militants des sections de l’intérieur au siège du parti à Niaréla.

Il a aussi exprimé une profonde gratitude à l’endroit de l’Institut Néerlandais pour la Démocratie Multipartite et le CMDID, leurs partenaires de tous les jours pour la consolidation et la démocratie dans notre pays.

Cependant, a rappelé Me Tall, en 2005 déjà à Ségou, dans le cadre de l’élaboration du projet de société et ensuite à Sikasso en 2007 pour le Plan Stratégique 2008-2012, les soutiens des deux partenaires privilégiés n’ont jamais fait défaut. Ce furent là des moments privilégiés d’échanges entre la Direction Nationale du parti et les responsables des sections.

Voilà encore que les responsables de ce parti se retrouvent à l’occasion de la mise en oeuvre du plan d’action 2008. Ce qui fait dire au président qu’il n’existe aucun doute sur l’existence de plan stratégique 2009 et les activités qui y sont contenues et seront mises en oeuvre de façon quotidienne.

Un espace d’échanges d’expériences

C’est pourquoi Me Mountaga Tall ajoutera que cette rencontre représente pour le parti un espace de dialogue, d’apprentissage et de formation mais aussi celui de discussions et d’échanges d’expériences dans la construction de la démocratie et le renforcement de la démocratie interne au sein du parti.

Sans oublier que cet espace est aussi celui des propositions grâce à la conviction commune du CMDID et du CNID de la nécessité d’un débat interne toujours renouvelé. Car il n’y aura jamais une démocratie consolidée sans démocratie interne fort au sein des partis politiques, a martelé Me Tall.


CNID n’est pas un lieu de disputes

Avec une grande capacité d’écoute et la franchise, le président a rappelé à ces camarades du parti que les militants ne veulent plus voir les responsables du CNID à disputer. Mais qu’ils attendent d’eux une orientation et une vision commune et claire pour leur parti dans la perspective des élections communales à venir et dans d’autres responsabilités politiques.

En outre, Me Tall se dit convaincu que tout reste possible à deux conditions : d’une part la confiance des responsables et militants du parti de leurs potentialités et de leurs acquis et d’autre part la détermination de renforcer l’unité et l’entente au sein de leur parti.

Pour terminer, Me Tall a ainsi remercié du fond du cœur l’ensemble des membres du parti et que malgré son absence au Mali pendant six mois, il est resté toujours en contact permanent avec les réalités du parti.

Rappelons le CNID représente la cinquième force politique malienne après l’ADEMA, l’URD, le RPM, le MPR. Le parti est représenté au gouvernement par deux ministres: N’Diaye Bah et Mme Maïga Sina Damba. Il a sept députés à l’Assemblée Nationale et 600 conseillers municipaux pour 55 sections et 658 sous-sections.

Hady BARRY

17 Octobre 2008