Partager

Le garde des Sceaux, ministre de la Justice, Me Mamadou Ismaël Konaté, était tellement pressé d’en finir avec sa victime le chroniqueur, Mohamed Youssouf Bathily dit Ras Bath qu’il ne savait rien de celui-ci.

Ainsi, au lendemain de l’arrestation de Ras Bath, il n’avait trouvé d’autre excuse auprès de Me Bathily, son collègue et confrère du Barreau malien, qu’il ne savait pas que Rasta est son fils. Une justification acceptée par Me Bathily, qui était néanmoins étonné d’apprendre, comme tous ses collègues, que Ras Bath n’avait pas été convié par Me Konaté à son bureau alors que l’intermédiaire de ce « deal » est vivant et n’est autre que l’artiste Yéli Mady Konaté dit Yéli Fuzo. Yéli Fuzo avait d’ailleurs tenté d’organiser une seconde rencontre entre le garde des Sceaux et le tonitruant chroniqueur. Ras Bath a décliné l’invitation, avouant préférer une relation de grand-frère à petit frère à celui de neveu du ministre de la Justice à cause des « amitiés » de Me Konaté avec Me Bathily.

C’est dire que nous n’avons pas fini d’en apprendre sur ce règlement de compte qui pue l’instrumentalisation de la justice.

DAK

Du 04 Octobre 2016