Partager

Deux ans après la tenue du forum Chine-Afrique, la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) prépare activement le forum des opérateurs économiques, prévu du 23 au 26 septembre à Pékin.

Le Conseil chinois de la promotion du commerce extérieur prévoit d’organiser un forum économique des investisseurs africains du 23 au 26 septembre 2008 à Pékin. Les instances dirigeantes de la Cédéao sont à pied d’œuvre pour organiser ses opérateurs économiques à y participer en rangs serrés.
Le processus de sensibilisation des opérateurs économiques de la sous-région a déjà commencé. Des réunions se tiennent tous les mois sur la question à Lomé au Togo.

Gérard Amangoua, émissaire du président de la Commission de la Cédéao et notre compatriote Moussa Diarra ont rencontré le 30 juillet 2008 des commerçants Maliens au Centre du secteur privé. Selon M. Amangoua, près de 200 participants Ivoiriens, Béninois, Togolais, Ghanéens, Nigériens et Nigérians se sont déjà inscrits.

La campagne de sensibilisation a pour objet, selon l’émissaire de la Cédéao, de donner une force et une crédibilité à nos opérateurs économiques vis-à-vis de leurs partenaires Chinois. Il a pour but aussi pour les organisateurs, d’encourager les milieux économiques des Etats de la Cédéao à aller en bloc à Pékin en vue de bénéficier des conditions de transport et de séjour moins onéreuses.

Le forum ne concerne pas que les opérateurs économiques. Les Etats y sont également conviés. C’est pourquoi, aux dires de M. Amangoua, il y aura deux types de projets. Un projet sera présenté par les Etats et un autre par les opérateurs économiques. Les projets concernent plusieurs domaines comme le transport, l’énergie, la construction de route, de gazoduc, etc.

Un marché de 300 millions d’habitants La Cédéao est un vaste marché de 300 millions d’habitants. Les opérateurs économiques ont le choix de présenter 300 à 400 projets et même d’initier des projets fédérateurs regroupant deux à trois pays. Un formulaire d’inscription est ouvert à tous les candidats comportant la liste des projets à soumettre. La date de clôture des inscriptions est prévue pour la mi-août 2008.

Aux dires de Gérard Amangoua, la Chine-Afrique est un partenariat où les deux parties tirent leur épingle du jeu. « L’une des retombées du forum Chine-Afrique est la mise à la disposition de notre continent de 5 milliards de dollars ». L’empire du Milieu s’est engagé à annuler des dettes et à construire des infrastructures sociales comme les hôpitaux, les ponts, entre autres. La Cédéao, a ajouté son émissaire, a la possibilité de puiser dans ce fonds.

Le forum économique de Pékin prévoit à son programme des réunions et rencontres d’affaires, des exposés et conférences sur les thèmes du financement des investissements en Afrique de l’Ouest, l’agro-industrie, le transport et les télécommunications.

Les relations sino-africaines se développent bien. L’Afrique compte beaucoup sur l’empire du Milieu qui a connu un développement accéléré de son économie au cours de ces trois décennies.

La Chine, de son côté, entend se tourner vers le continent qui est en train de devenir un réservoir pétrolier et d’autres ressources naturelles. Le forum organisé à Pékin en Chine en septembre 2006 et auquel la quasi-totalité des dirigeants africains y ont pris part est le témoignage du raffermissement des relations entre Chinois et Africains.

Abdrahamane Dicko

01 Aout 2008