Partager

Ministre d’Etat, ministre de la Défense nationale et des anciens combattants, Chériff Sy était, les 14 et 15 mai 2021, dans la région de l’Est.  Il dit être allé encourager et galvaniser les forces engagées contre les groupes armées terroristes qui endeuillent les familles d’une part, et d’autre part, recueillir les préoccupations des Hommes sur le terrain.  

Du 14 au 15 mai 2021, le   ministre d’Etat, ministre de la Défense nationale et des anciens combattants, Chériff Sy,  a séjourné  dans la région de l’Est pour  remobiliser et encourager  les éléments sur le terrain, pour mieux affronter et vaincre les groupes armés qui sèment la désolation dans les familles. A chaque étape de la tournée, le ministre d’Etat, Cheriff Sy, a exprimé les reconnaissances de la Nation aux soldats qui se battent jour et nuit sur le terrain pour réduire les assauts des groupes armés  terroristes  à leur  plus simple expression. Pour lui, ce sont des patriotes engagées à qui il faut accorder toute l’attention. Malheureusement, déplore Cherif Sy,  certains,  par leurs actions  et paroles, tentent  de saper le moral des soldats qui, pourtant, donnent le meilleur d’eux-mêmes pour que les populations vivent en paix. « Nous sommes en face de personnes qui ont un engagement patriotique. Sinon, ils ne seraient pas là pour se battre contre le terrorisme.  Parfois, ça fait mal d’entendre des gens qui moussent leur bière, dire que les militaires ne foutent rien. A ceux-là, nous leur disons, quiconque est prêt à s’engager, nous sommes prêts à le former et à l’envoyer sur le terrain. C’est trop facile de mépriser l’engagement patriotique de ces militaires. Leur courage pour vivre et se battre dans ces conditions et se faire »,  a-t-il  déploré à l’issue de sa visite du détachement de Foutouri.  D’ailleurs, les stigmates de l’attaque de ce détachement en position avancée   en novembre 2019, sont toujours visibles.  En effet, ce détachement a été attaqué en 2019, se souvient un soldat qui était présent au moment des faits.

Permettre aux populations de regagner les terres cultivables

 Ce jour-là, confie-t-il,  le détachement a été encerclé très tôt le matin  et les combats furent  violents. Très violents, mais les soldats ont réussi à les repousser et à prendre le dessus.  Même s’il nous a été impossible  de savoir s’il y a eu  perte en vies humaines ou pas,  les impacts des balles sont encore visibles sur les murs de la clôture du détachement mais aussi sur le bâtiment principal,  témoignant de la violence des combats.  Malgré cet incident et la proximité avec les groupes armés terroristes, les éléments restent debout et engagés dans la lutte contre le terrorisme, rassure le chef du département. Ils entendent réduire la menace à sa plus simple expression.  « Je tiens à remercier le ministre d’Etat, ministre de la Défense nationale et des anciens combattants pour cette visite qui nous réjouit et nous galvanise. Notre présence sur le terrain est le témoignage d’un engagement patriotique pour la défense de notre pays, la recherche de la tranquillité et la sérénité des populations »,  a indiqué  Achille Nikiéma, chef de  détachement de Foutouri. Après avoir encouragé les éléments et les avoir invités à redoubler d’efforts et de vigilance, la délégation a mis le cap sur Gayeri où   attendaient  des hommes gonflés à bloc, prêt à se battre pour préserver le territoire burkinabè.   De l’entretien  entre les  FDS et  le ministre, il  ressort que les Hommes ont su s’adapter aux réalités du  terrain et arrivent à engranger des victoires certaines. Mieux, ils se sont fixés l’objectif de permettre aux populations de regagner les terres cultivables avant l’installation de la  saison agricole.  Et les opérations vont bon train. « Les Hommes, actuellement très aguerris, ont le moral haut avec la visite du ministre en charge de la Défense nationale.  Nous sommes confiants et très heureux de recevoir ici le ministre », se réjouit le Commandant Joanny Compaoré, commandant du secteur No 2. Il a aussi en charge 3 détachements, à savoir ceux de Gayeri, de Tankoalou et de Foutouri.  Cette 2e journée de la tournée a pris fin à Pama où les FDS  ont réussi à convaincre les populations à collaborer avec elles. « Et ça a très bien  marché », s’est réjoui le ministre d’Etat Cheriff Sy. Il dit  souhaiter  que l’exemple de Pama fasse  cas d’école auprès des autres unités à travers le pays.   Avant les détachements de Foutouri, de Gayeri et de Pama, la délégation a rendu visite aux responsables et aussi aux éléments du  34e  Régiment inter armées (RIA) dans la région de l’Est, au groupement de gendarmerie départementale de Fada N’Gourma  et  au poste avancé de Tambaga dans la commune de  Madjoari province de la Kompienga où il a livré  les mêmes messages, à savoir encourager et recueillir les préoccupations des Hommes.  

Issa SIGUIRE

Source: Lepays.bf