Partager

Le nouveau Premier ministre Diango Cissoko s’est installé dans ses fonctions le jeudi dernier après la passation de service par son prédécesseur, l’astrophysicien Cheick Modibo Diarra. Selon nos sources, lors de l’aparté, le chef de gouvernement sortant a fait son mea culpa en reconnaissant qu’il s’est trompé de bonne foi et réitéré son désir de servir la nation

La cérémonie de passation entre le Premier ministre rentrant et le Premier ministre sortant s’est déroulée jeudi dans les locaux de la Primature. CMD et Diango Cissoko ont échangé pendant plus d’une heure. A leur sortie, ils ont déclaré aux médias que la passation s’était déroulée dans de bonnes conditions.

Pour CMD, il continuera à être aux côtés du nouveau Premier ministre à chaque fois que celui-là le sollicitera. Il a souhaité plein succès à son successeur et invité ses anciens collaborateurs à être loyaux. « Je me suis trompé en croyant bien faire ». Et de promettre : « Je continuerai à être un soldat du développement, je l’étais avant de venir à la Primature, je continuerai à servir mon pays », a promis l’astrophysicien aux journalistes.

« J’ai accepté la mission pour servir le Mali »

Quant au nouveau Premier ministre, il a réaffirmé que c’était un honneur pour lui d’occuper ces nouvelles fonctions. « J’ai accepté la mission pour servir le Mali », a déclaré Diango. Il a indiqué qu’il s’attachera dans les prochains jours à former un gouvernement d’union nationale.

Pour lui, les missions restent les mêmes que celles qui avaient été assignées à son prédécesseur. Il s’agit, a-t-il insisté, de la libération des régions occupées par les groupes islamistes rebelles et de l’organisation des élections.

Après une photo de famille avec ses anciens collaborateurs, Cheick Modibo Diarra a été raccompagné jusqu’à sa voiture par Diango au bas des escaliers.

Denis Koné

les Echos du 14 Décembre 2012