Partager

On a l’habitude de citer certaines professions comme détentrices de tous les secrets des hommes, il s’agit des Médecins, des marabouts et des prêtres, mais il y a trois autres couches qu’on a tendance à négliger. Celles-ci sont : les prostituées, les coiffeurs et les chauffeurs de Taxi. Pour les deux premiers nous reviendrons sur leur cas dans une autre parution, mais pour ce qui est des chauffeurs de Taxi communément appelés « taximan », il y en a qu’on rencontre depuis quelques temps qui sont très peu ordinaires. Le temps d’un petit parcours on te fait passer tout un interrogatoire sans même que tu ne t’en rendes compte.

En effet, nous sommes partis d’un simple constat lors d’un de nos déplacements dans un taxi, nous avons été abordé en ces termes par le chauffeur, « ah mais le pays va mal, les choses vont-elles continuer ainsi ? » nous engageons le débat, et constatons le chauffeur à un très bon niveau intellectuel et malgré toutes nos tentatives de persuasions de la bonne marche des choses, il se portait en porte à faux et avançait des arguments solides comme pour nous tirer le ver du nez. Après le trajet, quand nous avons relaté le débat houleux à certaines connaissances, il se trouve que la majeure partie avait vécu la même expérience, souvent avec des hommes qui se présentent en simple passant cherchant à avoir un verre de thé ou un peu d’eau glacé au près des grins, mais qui finissent par élire domicile au grin jusqu’à ce que les autochtones débarrassent le planché. Après les différents récits des uns et des autres avouant avoir vécu les mêmes expériences, nous avons tenté de revivre la chose une nouvelle fois mais cette fois, dans un souci de recoupement.

C’est ainsi que durant la semaine dernière, sur 11 taxis empruntés, 8 d’entre eux sont revenus avec les mêmes questions. Ce qui nous a amené à nous poser la question sur l’identité de ces conducteurs, est-ce réellement de simple conducteur de taxi ? Les réponses à ces questions furent diverses, et la plupart de nos interlocuteurs soutiennent la thèse que ce sont les membres des services de renseignements, qui sont en train de prendre le pouls de la population en ces temps de vaches maigres où les maliens ne savent plus à quels saints se vouer, vu la cherté de la vie et le désintérêt des nouvelles autorités. Selon d’autres interlocuteurs, les taximen le font juste pour animer le trajet, afin de mettre le client à l’aise. Pour en avoir un peu plus le cœur net, nous avons rencontré un « ex-agent » des services de renseignement, qui sans nier ce que nous avons expliqué, a fait savoir qu’il est bien possible que ce soit des agents de la sécurité intérieure comme de simples chauffeurs. L’hypothèse des agents de la sécurité intérieure selon lui peut avoir plusieurs raisons.

Il peut permettre aux autorités de connaitre en réalité ce que pensent les populations, si l’information est remontée comme il se doit afin que celles-ci prennent les dispositions pour faire face aux difficultés des populations qu’elles dirigent. Ou encore, connaitre ce que pensent les populations afin de sécuriser au mieux le pouvoir contre tout soulèvement de la population, avant d’ajouter qu’au temps d’Alpha Oumar Konaré où il était en service, tous les matins si le président de la République était dans le pays, il rencontrait le DG de la SE à l’époque Soumeylou B Maïga, qui lui faisait le rapport complet des situations dans le pays et cela faisait que toutes les interventions du président Alpha prenaient en compte les difficultés quotidiennes du malien lambda. Car il savait ce que vivait le peuple du jour au jour, de manière constante. Pour ce qui est de nos Taximen interrogateurs, nous ne pouvons affirmer à 100% qu’ils sont des agents de la sureté d’état, toutefois, un conseil pour les usagers, tenez bien vos langues quand vous avez des griefs ou des infos pas très élogieux pour le nouveau régime au risque de ne pas vous voir un jour pisté ou conduit dans les locaux de la S.E pour avoir trop parler! A bon entendeur salut!

Hamidou N’Gatté

Le Pays du 28 Avril 2014